4G : Méditel en mode «observation»

Difficile de savoir avec précision ce que prévoit Méditel pour la 4G. Si jusque-là  l’opérateur se refusait de parler d’investissements dans cette technologie.

Difficile de savoir avec précision ce que prévoit Méditel pour la 4G. Si jusque-là l’opérateur se refusait de parler d’investissements dans cette technologie, son directeur général, Michel Paulin, vient de reconnaître qu’une partie des investissements programmés ces derniers mois pourraient également bénéficier au déploiement de la 4G.

Cependant, «Méditel ne soumissionnera que si les cahiers des charges sont favorables», précise-t-il. Parmi les points qui retiendront le plus l’attention figurent les fréquences radio qui devraient être réservées pour la 4G. «Le succès de la 4G dépendra de la disponibilité de terminaux à des prix accessibles.

Or, les équipements à bas coût supportant la 4G requièrent des bandes de fréquences spécifiques qui ne sont pas forcément libérées», explique-t-on auprès de l’opérateur.

Quoi qu’il en soit, cela ne remet pas en cause les ambitions de Méditel dans le segment du très haut débit. Mais, contrairement à ses concurrents, la stratégie de Méditel s’appuie actuellement sur des partenariats conclus avec les promoteurs de grands projets immobiliers et de villes nouvelles où la concurrence ne dispose pas forcément d’un avantage au niveau des installations, vu que celles-ci n’y existent pas encore.