370 000 compteurs d’électricité prépayés installés en trois ans

L’ONE compte généraliser le système à tous ses clients ruraux en 2008.
Un appel d’offres lancé pour l’achat d’un million
de compteurs prépayés.

Laformule du prépayé n’est plus l’apanage du secteur de la téléphonie puisque l’opérateur historique de l’électricité, l’ONE (Office national de l’électricité), semble en faire un axe de développement majeur. Après avoir expérimenté le système pendant six mois et au bénéfice de 1 650 foyers dans les villages d’Aït Ourir, dans la province d’Al Haouz, et de Khemis Zemamra, dans la province d’El Jadida, l’office est ensuite entré dans la phase de sa généralisation. Aujourd’hui et après trois ans ce sont plus de 370 000 compteurs à prépaiement, dont 25 000 pour les artisans qui ont été installés. Et le 400 000e compteur de ce type est attendu pour bientôt, indique la direction commerciale de l’ONE.

Le taux de satisfaction relevé, précise-t-on encore, est tel que l’on prévoit d’en installer 1 700 000 d’ici 2010, soit environ 50 % des foyers alimentés par l’ONE. Ce dernier vient d’ailleurs de réceptionner les plis concernant un appel d’offres pour l’acquisition d’un million de compteurs à prépaiement.

L’office envisage même de remplacer des compteurs conventionnels par des compteurs à prépaiement, si bien que d’ici fin 2008, la quasi-totalité des clients ruraux devrait en disposer. Une unité d’assemblage de compteurs a d’ailleurs été construite à Had Soualem, par un investisseur privé, ce qui laisse penser que cette formule pourrait un jour être étendue aux villes, du moins à celles alimentées par l’office. Mais d’ores et déjà, on pense à appliquer le système aux clients MRE (Marocains résidents à l’étranger) propriétaires de logements dans les villes.

Les avantages du prépayé sont évidents. Le client peut consommer de l’électricité en fonction de ses revenus. Il lui suffit de recharger sa carte du montant qu’il souhaite, en fonction de ses capacités, auprès des agences commerciales de l’ONE ou des points de vente installés un peu partout, notamment dans les téléboutiques. Pour l’office, le prépaiement lui permet de réduire ses coûts de distribution dans la mesure où il n’aura plus à procéder au relevé des compteurs, à l’envoi de factures et au recrutement d’agents encaisseurs. Avec bientôt l’achèvement Programme d’électrification rurale globale, le système ancien aurait considérablement alourdi la gestion de l’office, en raison principalement de la dispersion des foyers ruraux et de la modicité des factures à recouvrer. Pour ce genre de clientèle, le prépayé semble être parfaitement indiqué.