36 jours pour se faire payer auprès des EPP !

Les délais des EEP s’améliorent de 3 jours.

Les entreprises et établissements du public continuent de donner l’exemple en matière de délais de paiement. A en croire les données de la Direction des entreprises publiques et de la privatisation (DEPP), la moyenne des délais de paiement déclarés par l’ensemble des établissements et entreprises publics (EEP) a atteint 36,1 jours à fin décembre 2021, contre 39,4 jours à fin septembre 2021.«Le ministère de l’économie et des finances (MEF) a publié, le 1er février 2022, les délais de paiement déclarés par les EEP concernant le mois de décembre 2021 et ce, au niveau de la rubrique de l’Observatoire des Délais de Paiement sur le portail dudit ministère», indique la DEPP dans un avis. Cette publication à caractère trimestriel s’inscrit dans le cadre de la démarche progressive adoptée par le ministère de l’économie et des finances depuis la première publication effectuée le 31 octobre 2019.

Il faut dire que ces délais sont loin de ceux observés dans le privé qui continue de battre les records en matière de retards. Selon les dernières données disponibles, il faut plus de 230 jours pour les TPME pour se faire payer. D’ailleurs, ce point figurait parmi les priorités de la rentrée économique du patronat qui le remet à chaque fois sur la table en raison de la vitalité des pratiques de paiement dans la bonne marche des affaires. Aussi, les fédérations portant la voix des TPME sont en train de batailler pour faire entendre leurs doléances par rapport à la fragilité de cette population d’entreprises qui pèse lourd dans la création de valeur.

En attendant une mise en vigueur rigoureuse de la loi sur les délais de paiement dans sa dernière mouture revue récemment lors des travaux de la dernière réunion de l’Observatoire des délais de paiement, les opérateurs vont devoir continuer à prendre leur mal en patience !