35 000 DH le mètre carré pour un appartement vue sur mer à  Anfaplace

364 appartements dont 104 pouvant être donnés en gestion locative seront livrés en juin prochain. L’hôtel, qui sera donné en gestion à  l’enseigne Four Seasons, a été adapté aux standards du groupe canadien. 90% des locaux du centre commercial ont trouvé preneur : il devrait ouvrir ses portes en octobre 2012.

Les premières unités du projet Anfaplace, complexe résidentiel de 9,3 ha en cours de construction  sur la corniche de Casablanca par le groupe espagnol Inveravante, seront livrés en juin 2012. Ces unités mises en chantier en septembre 2008 sont spécifiquement les résidences immobilières (260 appartements et un tiers de l’investissement total), les unités touristiques à rendement locatif (104 appartements), les plateaux de bureaux (sur une superficie de 16 791 m2), et deux clubs privés (occupant 3 816 m2). «Pour l’ensemble de ces structures nous sommes en train d’achever les finitions», assure Badr El Ouazzani, directeur exécutif d’Inveravante Maroc. Ces composantes qui devraient donc être prêtes dans les délais impartis représentent 88% de la superficie globale du projet et 54% de l’investissement qui est de l’ordre de 2,9 milliards de DH.
Le centre commercial, d’une superficie de 3,6 ha pour un investissement de 829 MDH, devrait être finalisé à la même date que les appartements et les bureaux. Son ouverture sera toutefois différée. «Il n’ouvrira qu’en octobre ou novembre prochain afin de laisser le temps aux différentes enseignes de s’installer», justifie M. El Ouazzani. Il s’agit également de faire coïncider l’ouverture avec le lancement de la collection hivernale, moment important d’un point de vue commercial.
En revanche, l’hôtel intégré au projet, qui devrait mobiliser un investissement de plus de 502 MDH, ne sera livré qu’un an, voire un an et demi après le reste. C’est-à-dire en décembre 2013, au plus tard.

70 à 280 m2 par appartement

Ce retard se justifie par le fait qu’Inveravante a dû modifier ses plans initiaux après avoir conclu un accord de gestion avec le groupe canadien Four Seasons en mai dernier. Cet accord a contraint le concepteur de l’hôtel, le cabinet anglais Foster+Partners, qui a également conçu tout le projet, à adapter ses plans aux standards du groupe canadien. «Le nombre de chambres de l’hôtel a été abaissé de 234 à 183 unités», précise M. El Ouazzani. Ces modifications doivent obtenir l’aval de l’agence urbaine et des autorités locales. «Un plan incluant les modifications a été rejeté ; une deuxième variante sera déposée dans les prochains jours», indiquent les managers du projet.
Parallèlement à la progression des travaux, la commercialisation du projet confiée au groupe américain CBRE est également bien entamée. C’est ainsi que 60% de la zone résidentielle de 260 appartements a déjà trouvé preneur selon les développeurs du projet. Ces unités d’une superficie de 70 à 280 m2 sont commercialisées selon le mécanisme de la vente en l’état futur d’achèvement (Vefa), avec une tarification forfaitaire en fonction de l’orientation, de la vue… Rapportés au mètre carré, les prix vont en moyenne de 35 000 DH à 36 000 DH. Ils sont en augmentation de plus de 12% depuis le démarrage de la commercialisation, selon le management d’Inveravante.

Marks & Spencer parmi les enseignes du centre commercial

De standing comparable, l’offre de 104 appartements touristiques à rendement locatif (première du genre sur le marché depuis l’introduction de la loi sur les résidences immobilières de promotion touristique-RIPT) est commercialisée selon deux volets. En effet, 30% des unités de cette composante sont cédés en tant qu’unités résidentielles simples, ainsi que l’impose la loi. Et dans ce cadre 40% des appartements offerts ont déjà été placés, selon M. El Ouazzani. Quant aux 70% restants des unités à rendement locatif, des négociations sont en cours pour une acquisition en bloc par le groupe portugais Pestana qui prendra par ailleurs en charge la gestion de toute la résidence touristique à revenu locatif du projet. En attendant, Pestana a déjà délimité les contours de son offre de gestion avec notamment un taux de rendement fixe promis aux propriétaires de 3,05% HT en plus d’une part variable. Pour ce qui est du centre commercial, 90% de la surface proposée à la location est sur le point de trouver preneur. Dans le lot, des enseignes qui devraient s’implanter pour la première fois au Maroc, dont la chaîne de magasins britannique Marks & Spencer. S’agissant enfin des bureaux, sans dévoiler les surfaces placées, le management d’Inveravante assure avoir déjà signé un contrat de location avec un cabinet d’étude américain pour une superficie de 1 000 m2. De même les négociations sont bien avancées avec un grand cabinet d’avocats de la place pour une surface de 1 500 m2.
Pour la suite, Inveravante est tout proche de nouer un partenariat avec un groupe international pour assurer la gestion de l’ensemble du projet dès qu’il sera livré. Seront notamment concernés par le partenariat de gestion, les surfaces résidentielles, le centre commercial, les bureaux, ainsi que les espaces communs incluant un parking de 2 556 places.
Le groupe planche également sur des négociations pour décrocher des financements bancaires. Car «jusqu’à présent l’intégralité du projet a été financée sur les fonds propres d’Inveravante», certifie M. El Ouazzani. «C’est que le projet avait démarré pendant une période où les banques se montraient frileuses par rapport aux projets touristiques», justifie le directeur. Sur les prochains jours le management du groupe espère décrocher un financement auprès de plusieurs banques de la place qui devrait couvrir 40% de l’investissement du projet.