320 000 ordinateurs seront vendus en 2008

Les professionnels s’attendent à  un ralentissement des ventes pour les ordinateurs de bureau.
Les portables montent en puissance et représentent 40% des ventes.
HP toujours leader et Acer désormais deuxième devant Dell.

Petite déprime sur le marché de l’informatique. C’est du moins ce qui se dégage des tendances à la fin du mois de juin. En effet, selon les projections du cabinet IDC, spécialisé dans les études de marché, alors que, durant les deux dernières années, le taux de croissance moyen annuel des ventes d’ordinateurs oscillait entre 17 et 20%, il ne devrait pas dépasser les 10% cette année pour les ordinateurs de bureau. Or, c’est justement ce dernier créneau qui représente le plus gros du marché.

Pour autant, Rachid Belfekih, responsable des études pour le secteur informatique chez IDC, reste optimiste : «Nous continuons à tabler sur un taux de progression de 20% à fin 2008 pour l’ensemble du marché». Selon ces estimations, il devrait se vendre 320 000 ordinateurs tous segments confondus en 2008 contre 270 000 à fin 2007. Mais déjà, des indices de ralentissement étaient apparus à la fin du premier semestre chez certains constructeurs. C’est le cas de HP qui annonçait une baisse de 20% de ses ventes pour les six premiers mois de l’année.

Comment s’explique cette baisse de régime ? Les experts  affirment qu’elle résulte d’un retard dans la réalisation du programme Génie. A ce jour, seulement 15 200 postes ont été achetés (l’objectif est de  100 000). Ce qui expliquerait la baisse des ventes d’ordinateurs de bureau (desktop). Pourtant, les ventes d’ordinateurs portables (laptop) affichent des taux de progression records. Pour les deux premiers trimestres de 2008, ils ont connu une progression de 120% selon le même cabinet.

«Il est évident que le programme Nafida joue en faveur des ordinateurs portables», explique Karim Mazouzi, DG de  DBM qui produit la marque Accent. Ledit programme, mené conjointement par la Fondation Mohammed VI et le ministère de l’éducation nationale, a pour objectif de subventionner l’achat d’ordinateurs portables pour les enseignants. Ainsi, 100 000 ordinateurs seront subventionnés, pour une enveloppe globale de 430 MDH. Les opérateurs de la place estiment  que 60 000 laptops seront subventionnés entre 2008 et 2009.

Depuis le début du programme le 15 juin, ce sont      11 000 ordinateurs qui ont bénéficié de la subvention, qui se monte à 2 000 DH par achat, assurée, à égalité, par la fondation et le ministère. Il faut signaler que la part des laptops se monte à quelque 40% des ventes soit le double de leur part d’il y a deux ans.

En termes de parts de marché, il faut signaler quelques changements dans la configuration. Si HP conserve sa position de leader, le deuxième rang est désormais occupé par la marque Acer, Dell étant relégué en troisième position. Les trois constructeurs cumulent à eux seuls quelque 70% du marché.