30 000 arganiers à  planter dans la région d’Essaouira d’ici 2015

La Fondation Yves Rocher s’est associée à  la Fondation Mohammed VI
pour la recherche et la sauvegarde de l’arganier et au Haut commissariat
aux eaux et forêts pour mener une campagne ambitieuse de reforestation. La 4e édition de la campagne lancée en 2010 permettra la plantation de 5000 arganiers.

Fruit d’un partenariat tripartite entre la Fondation Yves Rocher, la Fondation Mohammed VI pour la recherche et la sauvegarde de l’arganier et le Haut commissariat aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification (HCEFLCD), la 4e édition de la version marocaine du programme international «Plantons pour la planète» a été marquée cette année par une opération de plantation de 5000 arganiers dans la région d’Essaouira. L’objectif du spécialiste français des produits cosmétiques d’origine végétale est de repiquer dans cette région 30000 arganiers d’ici 2015. Depuis le lancement de la campagne en 2010, le compteur en est à 15000.

Les plantations enregistrent un taux de succès de 80%

La particularité de ce partenariat est que «le Haut commissariat se charge d’indiquer les terrains qui servent de pépinière et sur lesquels seront mis en terre les plants, la Fondation Mohammed VI pour la recherche et la sauvegarde de l’arganier apporte son expérience et Yves Rocher finance l’opération», explique Rachid Aterhzaz, DG adjoint d’Yves Rocher au Maroc. A raison de 60 DH environ le plant qui séjourne en moyenne 18 mois en pépinière, la contribution financière d’Yves Rocher peut être rapidement calculée.

Pour remédier aux difficultés à transplanter l’arganier, les parties prenantes se sont appuyées sur un important travail de recherche réalisé par les forestiers marocains. Les résultats ne se sont pas faits attendre. «Avant, le taux d’échec était de 80%. Aujourd’hui, c’est le taux de réussite qui est compris entre 75 et 80%. Il s’agit donc d’une très grande avancée scientifique», déclare Katim Alaoui, DG de la Fondation Mohammed VI pour la recherche et la sauvegarde de l’arganier et professeur à la Faculté de médecine et de pharmacie de Rabat. Après le repiquage, il faudra cependant patienter 20 ans pour que l’arbre donne ses premiers fruits, et 30 ans pour qu’il devienne finalement exploitable.
Deuxième essence forestière au Maroc après le chêne vert, l’arganier couvre actuellement près de 870 000 hectares. La densité est de 10 à 50 arbres à l’hectare contre 100 en 1900. Ce dépeuplement de la forêt marocaine, qui touche chaque année 600 ha, est imputé à un abattage abusif et à la surexploitation.
Créée en 1991, la Fondation Yves Rocher a décidé en 2007 d’accompagner le programme «Plantons pour la planète», initié par le Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE) en 2006, et dont l’objectif est de planter chaque année un milliard d’arbres à travers le monde. Depuis, le chiffre de 12 milliards d’arbres a été franchi.
Pour sa part, la Fondation Yves Rocher, avec l’aide de ses divers partenaires dans l’ensemble des pays où l’opération se tient, s’est engagée à en planter 50 millions. Aujourd’hui, elle soutient 24 spots de plantation, notamment en France, au Mexique, en Inde, en Ethiopie, en Russie, en Haïti ou encore à Madagascar.