3 000 ha à irriguer dans la région de Béni Mellal-Khénifra

Le projet s’inscrit dans le cadre du pilier II du Plan Maroc Vert. Il améliorera les revenus de la population locale.

Le ministère de l’agriculture et de la pêche maritime planche sur un projet d’irrigation par les eaux d’Oum Errabia de près de 3 000 ha de terres agricoles dans la région de Béni Mellal-Khénifra. L’annonce en a été faite par Aziz Akhannouch qui a précisé que son département effectue une évaluation des moyens nécessaires pour la réalisation de projets agricoles de développement au niveau de la région en vue d’une amélioration des revenus et des conditions de vie de la population locale. Ce projet s’inscrit dans le cadre du pilier II du plan Maroc Vert et les investissements visant le développement de l’agriculture solidaire dans la région de Béni Mellal-Khénifra. Il apportera une valeur ajoutée à la richesse agricole vu son impact positif sur les jeunes ayant adhéré aux opérations d’investissement en vue de développer les cultures d’amandes et d’olives ainsi que la production animale.

La réalisation des projets agricoles du pilier II dans la province de Khénifra a permis de développer dans la commune rurale d’El Hammame (Mrirt) deux projets dans l’agriculture solidaire. Le premier, portant sur l’intensification et la valorisation de la production laitière, cible 929 produits laitiers (15 coopératives) répartis sur 15 communes rurales. Le coût global est estimé à plus de 24 MDH. Neuf unités de collecte et de réfrigération de lait ont été acquises dans le cadre de ce projet comme il a été procédé à l’acquisition du matériel de production de lait et de graines fourragères, alors que la construction de centres de collectes de lait est programmée.

Plusieurs autres projets sont en cours de réalisation dans la région

Le deuxième projet vise l’intensification et la valorisation des produits de l’apiculture. Il profite à 265 éleveurs d’abeilles dans les communes rurales d’El Hammame, Oujalmous, Had Bouhsoussen, Moulay Bouaaza, Sidi Lamine et Sebt Aït Rehou. L’investissement s’élève à plus de 2 MDH. Le projet consiste en l’acquisition de 960 ruches peuplées, 240 ruches vides et divers matériaux utilisés dans l’élevage d’abeilles qui ont été distribués aux bénéficiaires. L’état d’avancement d’autres projets concernant la production végétale, notamment la plantation de 1 200 ha d’oliviers et la valorisation de la production d’amande, a été présenté.