290 à  420 DH pour un f’tour du Ramadan dans un hôtel ou un restaurant chic… et ça marche !

A côté des traditionnelles soupes et pà¢tisseries, on trouve salades, grillades, pà¢tes, fruits et plats exotiques. Des offres spécifiques développées pour les entreprises et les groupes.

Si le f’tour du Ramadan rimait il y a encore quelques années avec les rassemblements familiaux et les célèbres daret (f’tour organisé à tour de rôle chez les membres de la famille ou les voisins et amis), aujourd’hui on remarque un changement au niveau des habitudes des Marocains. Ces derniers sortent en effet de plus en plus, en famille ou entre amis, pour rompre le jeûne à l’extérieur, surtout avec l’avènement, ces dernières années, de Ramadan durant la saison estivale. Ce constat est largement partagé par les hôteliers et restaurateurs qui ont adapté leurs offres aux nouveaux besoins de leurs clientèles.

Pouvoir d’achat oblige, c’est à Casablanca et Rabat que ce phénomène est le plus palpable. Plusieurs hôtels casablancais proposent aujourd’hui, par exemple, des formules spécifiques pour le f’tour composées globalement de mets légers (salades, grillades, fruits…), mais également de hors-d’œuvre salés (briouates, quiches, pizzas…) mais sans pour autant oublier les incontournables spécialités de Ramadan : harira, soupe de belboula ou encore le célèbre herrber (soupe à base de blé concassé), les pâtisseries marocaines et autres beghrir et mssemen.

L’offre des divers établissements hôteliers porte généralement sur «un buffet tradition» et «un buffet banquet» destinés respectivement aux particuliers et aux professionnels. En effet, ciblant à la fois les familles et les entreprises pour leurs réunions et leurs conventions du personnel, les restaurants et hôtels proposent des services adaptés aux besoins de leurs clients, voire personnalisés. Ainsi, pour l’offre personnalisée, les établissements interrogés mettent un espace privatif à la disposition des entreprises avec une formule mise en place sur table comportant le plus souvent les mets traditionnels (harira, chebbakia, œufs, sellou, jus de fruits, café et lait chaud) ou bien une formule banquet avec une offre mixte (marocaine, orientale et parfois européenne) comportant à la fois le f’tour et le dîner. On remarquera que cette offre n’est globalement pas très différente d’un lieu à un autre comme on notera aussi que les hôteliers s’alignent sur les prix de la concurrence.

Kenzi Tower Hôtel table sur 4 700 couverts, Casablanca Plazza sur 1 500

Pour les formules destinées aux entreprises, le prix par personne varie entre 295 et 360 DH pour des groupes comptant au minimum 20 personnes. «C’est une formule qui marche très bien et qui est de plus en plus demandée car elle permet de joindre l’utile à l’agréable et que souvent en marge du f’tour se tiennent des réunions de travail», explique-t-on au Royal Mansour de Casablanca qui compte déjà quatre réservations d’environ 150 personnes chacune. Au Kenzy Tower Hôtel, toujours à Casablanca, on prévoit environ 4 700 couverts, soit le double de ce qui a été réalisé au cours de Ramadan 2011. Cet hôtel a ouvert, cette année, un restaurant terrasse où sera proposé un f’tour avec grillades aux entreprises pour des groupes comptant plus de trente personnes. La formule terrasse est également adoptée, pour la première fois, par le restaurant Basmane pour accueillir des entreprises mais aussi des familles.

Pour les particuliers, le f’tour coûtera entre 350 et 420 DH par personne. La composition du repas reste fondamentalement un classique mélange de salés et sucrés. Toutefois, certains hôteliers, pour se démarquer les uns des autres, proposent des plats orientaux ou européens. Au Hyatt Regency Casablanca, par exemple, on a opté pour un buffet libanais composé de six spécialités du pays dont le taboulé, hummos, warak Enab bzeit, kebbé bi Laban, chawarma, chiche kebab, etc.
Chez Fauchon, pour se différencier de la concurrence, la formule buffet est bannie. On préfère, pour assurer un meilleur service et rappeler un peu le f’tour maison, le service à table. Et pour le menu, le choix s’est porté sur des soupes européennes seulement avec des dattes et du lait à la fleur d’oranger. Mais, cette année, pour satisfaire la demande, Fauchon introduit la harira. Et pour une prestation de qualité, le restaurant ne reçoit pas plus de 100 personnes pour le f’tour. Le prix du repas n’a pas été communiqué.

Au Royal Mansour, on propose aux particuliers, pour la première fois, «des buffets thématiques composés de soupes, marocaines et orientales, et de trois stations de pâtes, de grillades et de poissons», précise-t-on.
Globalement, les offres des hôteliers n’ont pas changé. Les formules de Ramadan 2011 ont été reconduites, légèrement reliftées chez certains hôtels. Tout comme les prix qui ne connaîtront pas de variation non plus cette année. Les hôteliers prévoient tous une amélioration de leur chiffre d’affaires. Ainsi, chez Hotel Husa Casablanca Plaza, on table sur 1 500 personnes sur tout le mois de Ramadan. L’an dernier, l’établissement avait reçu, pour sa première année d’activité, 1 200 personnes pour le f’tour. Un buffet complet, f’tour et dîner, constitué de plats chauds et froids était proposé à un prix de 290 DH par personne. Cette année le prix est passé à 320 DH et il peut se situer entre 240 et 400 DH pour le f’tour d’entreprises confectionné à la demande du client.