224 000 DH pour devenir franchisé Hanouty

Remise de 24 000 DH pour les 300 premiers franchisés
Les gérants devront avoir un Bac+4.
A terme, 450 emplois directs seront créés par le franchiseur et 4 800 par les franchisés.

Le groupe Finance.com a officiellement inauguré, vendredi 27 avril, les 100 premiers magasins de sa chaîne de commerce de proximité Hanouty, situés dans les villes de Rabat, Casablanca, Mohammédia, Kénitra, Salé et El Jadida. Pour l’année en cours, le groupe vise 550 points de vente sur un objectif de 3 000 à l’horizon 2009. Dans un premier temps, l’effort sera porté sur l’axe El Jadida-Béni Mellal, avant que l’expérience ne soit étendue à toutes les grandes villes.

Et pour ratisser large, le réseau de franchise Hanouty sera ouvert aussi bien aux commerçants déjà en activité qu’aux nouveaux investisseurs. Pour arborer l’enseigne, l’investisseur doit disposer d’un local d’une superficie comprise entre 20 et 120 m2 et débourser des frais d’accès de l’ordre de 224 000 DH.

Ce montant couvre l’ensemble des frais d’installation et d’aménagement (le franchiseur fournit tout l’équipement, des rayons aux blouses des vendeurs en passant par les outils de communication) ainsi que le stock de démarrage. Pour le lancement du réseau, les 300 premiers franchisés Hanouty bénéficieront d’une ristourne de 24 000 DH sur la mise initiale.

Les investisseurs peuvent se financer par fonds propres ou par crédit bancaire, directement ou dans le cadre du programme Moukawalati. Hanouty Shop et le ministère du commerce et de l’industrie ont d’ailleurs signé une convention relative à la promotion de l’emploi des jeunes en plus d’une autre ayant trait à la modernisation du commerce intérieur.

A terme, 450 emplois directs seront créés par le franchiseur (10% du réseau en 2009) et 4 800 par les franchisés. Mais comme les initiateurs du projet veulent en faire un vecteur de création d’emplois pour les jeunes, les franchisés devront disposer d’un diplôme équivalant au moins à un Bac+4 et les vendeurs justifier d’un niveau Bac. Cette condition relative au niveau d’études s’explique par le fait que le concept ne se limite pas à la distribution traditionnelle de produits de consommation courante mais qu’il s’agit d’un commerce moderne proposant une offre multiservices comprenant la possibilité de commander de l’électroménager sur catalogue, le transfert d’argent, l’activité de change, les services bancaires (des guichets de retrait sont prévus) ou de téléphonie.

Cette orientation ne remettra cependant pas en cause certains usages caractérisant les relations avec la clientèle. Ce sera le cas pour le carnet de crédit traditionnel, très répandu dans les épiceries. Le principe est retenu par les responsables de la chaîne Hanouty mais sous une forme plus évoluée. Il s’agira, en fait, d’une carte électronique dotée d’un plafond mensuel et utilisable sur tout le réseau.