2,2 millions de salariés déclarés à  la CNSS mais 20% pour moins de 5 mois de travail

Le nombre de salariés déclarés a progressé de 7,4% par rapport à  2008.
Un salaire moyen déclaré de 4 335 DH.
L’industrie manufacturière est le gros employeur.

Depuis l’entrée en vigueur de l’Assurance maladie obligatoire (Amo) en 2006, l’ensemble des indicateurs de l’activité socio-économique, appréhendés par la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), ont connu des évolutions plus ou moins importantes. Les chiffres pour l’année 2009 qui viennent d’être finalisés par la caisse le montrent bien. Ainsi, à fin 2009, le nombre de salariés déclarés a atteint 2,2 millions, soit une progression de 7,4% par rapport à 2008. Sur ces 2,2 millions de salariés déclarés, 30% sont des femmes. L’âge moyen est de 36 ans. C’est donc globalement une population jeune. Provisoirement (parce que les données ne sont pas définitivement arrêtées), ce résultat représente 92% de l’objectif (2,3 millions de salariés déclarés) fixé pour l’année 2009, selon les précisions de la CNSS. Bien sûr, et c’est la règle du jeu pour ainsi dire, ces 2,2 millions de salariés déclarés regroupent y compris ceux ayant été déclarés au moins une fois pendant l’exercice. Et justement, la répartition des salariés déclarés selon le nombre de mois déclarés montre que cette…structure est restée stable par rapport à ce qu’elle était en 2008 : 48% des salariés sont déclarés 12 mois, 30% sont déclarés 6 à 11 mois et 22% moins de 5 mois.
Mais en termes d’évolution, le nombre moyen de mois déclarés, depuis 2006, a augmenté de 6%, et le salaire mensuel moyen a, lui, enregistré une hausse de 16% en quatre ans.

60% des salariés assurés implantés à Casablanca et Rabat – Kénitra !

La répartition à la fois des déclarés et des affiliées (les entreprises) par secteur d’activité montre une prédominance de trois grands secteurs d’activités. D’abord, les industries manufacturières avec une part de 27% des salariés déclarés et 12% des entreprises affiliées, dont 10% des salariés (soit 220 000 personnes) et 3% d’entreprises pour l’industrie de l’habillement. Ensuite, les constructions et les travaux publics avec 16% de salariés déclarés et 14% d’entreprises affiliées. Et enfin, le commerce, la réparation automobile et les articles domestiques avec 15% de salariés déclarés et 29% d’entreprises affiliées. Signalons que le nombre d’entreprises affiliées s’élève à 116 000 à fin 2009. Mais il s’agit d’affiliés déclarants, c’est-à-dire d’entreprises qui déclarent des salariés.
La répartition spatiale de l’activité rappelle un constat sans doute connu mais qui ne semble pas en voie de s’estomper ; en tout cas pas de sitôt : 60% des assurés (des salariés déclarés) sont concentrés dans le Grand Casablanca (45%) et Rabat-Kénitra (14%). Et ces deux grandes régions s’approprient 51% des entreprises affiliées. Enfin, la masse salariale déclarée, conséquence à la fois de l’augmentation du nombre d’assurés et sans doute aussi de la hausse du niveau du salaire moyen déclarés, a crû de près de 9,8%, à 73,4 milliards de DH par rapport à 2008. Là encore, et comme le souligne la CNSS, l’évolution de cette variable a connu une accélération certaine depuis l’entrée en vigueur de l’Amo (voir courbe). Entre 2006 et 2009, en effet, la croissance annuelle moyenne de la masse salariale déclarée a été de 9,85%. Entre 2000 et 2005, cette croissance était en moyenne de 6,5%, soit un gain de 3,35 points de pourcentage.
Cela dit, et en dépit de ces évolutions, il reste incontestablement du chemin à parcourir pour intégrer une grosse partie de l’activité dans le circuit organisé. 2,2 millions de salariés déclarés, c’est certes un résultat très important, mais la marge de progression est considérable. Rappelons tout de même que la population active occupée est aujourd’hui de 10,3 millions de personnes et que l’effectif des agents du secteur public (tous métiers confondus) ne dépasse pas les 2 millions.