20 milliards de DH pour l’aménagement du Bouregreg

La CDG s’associe à une compagnie émiratie pour la réalisation du projet.

Depuis de nombreuses années déjà, des plans d’aménagement ont été élaborés pour la vallée du Bouregreg, mais ces projets sont toujours restés sur le papier car il fallait, au préalable, une décision des plus hautes instances de l’Etat pour que cet aménagement passe à la phase de concrétisation. C’est aujourd’hui chose faite
Au secours des grands chantiers de ce pays, la CDG a donc été chargée de mener ce projet qui s’étend sur 5 000 hectares. Mais pour le mener à bien, une expertise en la matière et d’importants fonds devront être débloqués. La CDG a donc décidé de sceller un partenariat avec la société Dubaï international Properties, pour une partie du projet qui s’étend sur 100 hectares et qui se dénomme «Amouaj». Cette société des Emirats Arabes Unis est spécialisée dans le développement de grands projets, notamment dans les pays du Moyen-Orient.
Le projet comprendra des hôtels cinq étoiles, des propriétés résidentielles, des commerces, des bureaux, une marina avec un port de plaisance, divers parcs, des centres de conventions… L’objectif est de faire de la vallée du Bouregreg un site unique en son genre pour un investissement de 20 milliards de DH.
La première phase du projet, qui comprendra, entre autres, la dépollution du site, les aménagements hydrauliques et la protection des berges, est estimée à 5 milliards de DH.

Dix ans pour réaliser le projet
Le tour de table pour le financement de cette première phase vient d’être bouclé : l’Etat et la direction générale des Collectivités locales mettront au pot respectivement 1,25 milliard et 1 milliard de DH. Le Fonds Hassan II pour le Développement économique et social contribuera, quant à lui, à hauteur de 1 milliard de DH.
La direction de ce projet est pour l’instant confiée à la société Sabr Aménagement, filiale de la CDG. Le projet comprendra également un tramway reliant Rabat à Salé. Les études de réalisation des ouvrages spécifiques et du matériel roulant sont entamées.
Un appel d’offres a également été lancé pour les études d’exécution d’un tunnel reliant la sortie du pont Moulay Al Hassan à la route côtière.
Pour Farhane Faraidoni, directeur général de Dubaï international Properties, «le projet Amouaj créera une ville intégrée capable de répondre à tous les besoins de la vie moderne».
Les travaux devraient être lancés fin 2005 et la durée totale de réalisation de ce projet est estimée à dix ans .