164 voitures de plus d’un million de DH vendues en 9 mois au Maroc

Avec 53 voitures vendues à  plus d’un million de DH, BMW occupe la première position. Mercedes en a vendu 27 et Land Rover 35. 708 clients ont acheté des voitures à  plus de 700 000 DH.

Crise ou pas crise, les voitures de luxe ont toujours le vent en poupe. Après le record de 2010, les ventes de ce segment devraient signer une nouvelle année exceptionnelle. A fin septembre, 164 véhicules neufs dont le tarif unitaire est à plus d’un million de DH ont été vendus. En comptant les voitures dont le prix dépasse 700 000 DH, ce sont 708 unités qui ont été écoulées. A l’exception de Jaguar qui enregistre un recul, dû essentiellement à une performance exceptionnelle en 2010, la plupart des marques qui opèrent sur ce segment ont amélioré leurs ventes.
Sur les six marques qui se font une rude concurrence sur ce segment, c’est BMW qui occupe la première position avec un total, tous modèles confondus, de 997 unités commercialisées à fin septembre, en hausse de 8% par rapport à la même période en 2010. Elle détrône ainsi son éternelle concurrente, Mercedes, qui, à la fin du dernier exercice, se trouvait en tête du classement avec 1 372 nouvelles immatriculations contre 1 203 pour BMW. Cette dernière marque domine largement en termes de ventes de voitures à plus de 1 million de DH l’unité. Elle en a cédé 53 à fin septembre, c’est-à-dire autant que durant toute l’année 2010, sachant que les trois derniers mois de 2011 s’annoncent prometteurs, selon des sources proches de Smeia, distributeur exclusif de BMW au Maroc. Cette performance est due en grande partie à son prestigieux modèle Série 7, dont le prix oscille entre 1 et 2 millions de DH et dont 33 unités ont été vendues. Cela dit, la Série 5 dont le prix de vente moyen avoisine les 600 000 DH constitue toujours la force de frappe du concessionnaire puisque les ventes de ce modèle ont totalisé à fin septembre 303 unités. Ce modèle a surtout permis de renforcer le chiffre d’affaires de la marque qui s’est élevé à 548,6 millions de DH à fin septembre, devançant ainsi ses cinq concurrents. Il a en même temps compensé la perte de vitesse de la X6, dont 29 unités seulement ont été vendues alors que le concessionnaire en avait écoulé 68 en 2010.
Mais Smeia se rattrape par le biais de l’autre marque dont elle détient la carte au Maroc. Il s’agit de la Land Rover qui poursuit sa percée sur le marché, grâce notamment au modèle Range Rover. 158 unités de ce 4×4 ont été commercialisées dont 35 à un prix unitaire de plus d’un million de DH. Résultat : le chiffre d’affaire total engrangé par la marque s’élève à un peu plus de 197 MDH.

33 Mercedes classe S ont trouvé preneur

La Mercedes, et malgré une contre-performance de 3% en termes de ventes générales, est toujours bien positionnée. En termes de chiffre d’affaires, la marque allemande se place en troisième position après BMW et Audi, ses ventes ayant totalisé 490 MDH. A l’origine de ce chiffre, les ventes de la classe S (au prix de vente oscillant entre 980 000 DH et 1,97 MDH) dont 33 unités ont trouvé preneurs. Mais les ventes portant sur des voitures de plus d’un million de DH ont porté sur 27 unités. La plus chère, la classe CLS, a été vendue à la coquette somme de 2,06 MDH, pas loin du record détenu par une BMW série 7 pour laquelle un acquéreur n’a pas hésité à libeller un chèque de 2,09 MDH. Mais le modèle le plus vendu de cette marque reste incontestablement la classe E, dont les ventes des différentes versions ont porté sur 335 unités pour 187,5 MDH soit 38% du chiffre d’affaires réalisé par Mercedes.
Une autre allemande se hisse en haut du tableau des meilleures ventes sur le segment de l’automobile de luxe, l’Audi. Elle est en effet parvenue à commercialiser 15 voitures dont le prix de vente unitaire est supérieur à 1 MDH. Cette performance est à mettre à l’actif de la A8 dont 14 nouvelles immatriculations ont été enregistrées contre seulement 13 pour toute l’année 2010. Cela dit, c’est un 4×4 Q7 pour lequel un client a déboursé 1,9 MDH, qui détient le record en matière de prix de vente de la marque aux anneaux au Maroc, commercialisée par la Centrale automobile chérifienne (CAC).

60 Porsche Cayenne commercialisées avec un délai de livraison allant à 6 mois

Le chiffre d’affaires que CAC a réalisé avec les ventes de la marque Audi avoisine 517 MDH, soit le plus important derrière celui de BMW. Les ventes du modèle Q5 expliquent en grande partie cette performance, puisqu’elles portent sur 351 unités pour un revenu de près de 200 MDH.
La CAC compte dans son portefeuille une autre marque tout aussi prestigieuse et qui ne manque pas de progresser sur le marché marocain. 77 Porsche ont été écoulées en 9 mois, dont 24 dépassant le prix unitaire d’un million de DH. Au total, 60 Cayenne ont été vendus dont 51 à un prix allant de 750 000 à 830 000 DH et le reste à plus d’un million MDH. 9 Panamera 4 ont été commercialisées à 1,47 MDH l’unité. Deux autres acheteurs ont payé 1,36 MDH chacun pour se procurer une Panamera S. Et encore, ils ont dû attendre plusieurs mois avant d’être livrés. Car le succès de la marque a été tel que le concessionnaire impose aux clients une durée d’attente allant de 3 à 6 mois pour recevoir leur précieux gadget. Ces performances ont dopé le chiffre d’affaires de la marque qui s’est élevé à près de 74 MDH.
Notons que la Porsche détient le prix de vente unitaire moyen le plus élevé du marché, à 960 389 DH. Elle est suivie par la Jaguar (931 052 DH) qui, après une excellente année 2010, est cependant en perte de vitesse. Avec 19 unités vendues à fin septembre contre 231 l’année dernière, elle a réalisé un chiffre d’affaires de 17,7 MDH. Dix de son modèle XJ ont été commercialisés à plus de 1 MDH l’unité.
En fin de compte, le marché continue sur sa lancée, dopé à la fois par son statut de luxe, toujours déconnecté de la crise, la baisse des droits de douanes intervenue depuis plusieurs années, mais aussi et surtout le développement d’un important parc de véhicules professionnels haut de gamme en location longue durée.