16 plans d’aménagement en cours de validation pour Rabat et sa région

Le plan d’aménagement unifié de Salé sera soumis pour validation avant la fin de l’année, ceux de Sidi Boulaknadel, Amer et Essouhoul sont bien avancés dans leur étude. Les plans de Sidi Yahya Zaer, El Menzeh, Ain Atiq et Harhoura sont passés en comité technique local en mai et le plan de la ville de Témara recevra sa première validation d’ici la fin de l’année

Si tous les projecteurs sont braqués sur l’avancement du plan d’aménagement unifié de Rabat, les regards des professionnels de la construction semblent plutôt tournés vers sa région. En effet, les opportunités foncières se faisant de plus en plus rares au niveau de la capitale, c’est dans ses environs que l’on cherche actuellement à dénicher les bonnes affaires. Pas étonnant donc que les nouveaux documents d’urbanisme de toute la région de Rabat aient suscité des débats nourris lors de la dernière assemblée annuelle de l’agence urbaine de Rabat-Salé. La structure qui couvre également la zone de Skhirat-Témara a actuellement sous sa coupe 16 plans d’aménagement en cours d’étude ou de validation.

Le plus gros morceau, le plan d’aménagement de Rabat, a dépassé la phase du comité technique local, l’étape la plus laborieuse de toute la procédure, fin février dernier, et les services de l’agence examinent à présent les observations des différentes parties prenantes sans trop s’avancer sur le calendrier de la suite du processus. A préciser qu’au niveau de la ville de Rabat, l’agence planche également sur une charte architecturale qui s’imposerait aux professionnels de la construction et aux particuliers lors de la réalisation de leurs projets. Un appel d’offres lancé précédemment n’a pas permis de désigner un bureau d’études à cet effet en raison de la cherté des honoraires demandés. Un nouvel appel devrait être lancé avant la fin de l’année en cours.

S’agissant du plan d’aménagement unifié de Salé, après l’organisation d’ateliers avec les différentes parties prenantes sur les derniers mois, engagement a été pris par le bureau d’études en charge du plan de le soumettre pour une première validation avant la fin de l’année. Dans la région de Salé, le renouvellement du plan d’aménagement de la commune urbaine de Sidi Boulaknadel avance sûrement. L’étude de ce plan entamée début février 2012 touche au but, à savoir qu’il est prévu dans le courant de ce second semestre de finaliser les conclusions et propositions d’orientations stratégiques et de lancer la réalisation d’un projet de plan. Moins avancée, l’étude du plan d’aménagement de la commune rurale de Amer n’a été entamée qu’en février dernier et elle devrait permettre la finalisation de la phase de diagnostic et l’entame des orientations stratégiques au second semestre 2013, étant à préciser que la portée du nouveau plan est de renforcer les liaisons de la commune avec la ville de Salé. Les études du plan d’aménagement de la commune d’Essouhoul devraient se dérouler selon le même calendrier, le nouveau plan de la zone visant principalement à renforcer la vocation touristique et de loisirs du centre d’El Arjate.

Plusieurs projets de renouvellement urbains n’attendent que la concrétisation

Pour ce qui est de la préfecture de Skhirat-Témara, le plan d’aménagement de la ville de Témara devrait être soumis pour une première validation avant la fin de l’année, selon l’engagement du bureau d’études qui en a la charge. Au sein de la même préfecture, le plan d’aménagement de Sidi Yahya Zaer et une portion des deux communes de Mers El Kheir et de Ain Atiq a été réalisé et étudié en comité technique local à la mi-mai 2013. A cette même date se sont tenus les comités techniques locaux relatifs aux plans d’aménagement de la commune rurale d’El Menzeh, d’Ain Atiq et de Harhoura. Quant au plan d’aménagement de Skhirat, il en est aux dernières étapes de la phase d’étude, à savoir que des orientations stratégiques sont en cours d’examen et un projet de plan devrait être soumis pour une première validation avant la fin de l’année. Vient ensuite le nouveau plan d’aménagement de la commune rurale d’Essabah qui devrait faire la part belle au résidentiel et dont les études ont été entamées en février dernier. Enfin, le plan d’aménagement des communes de Ain Aouda et Oum Azza, qui connaissent toutes deux un développement urbain notable, en est à la seconde phase d’étude et la troisième phase des orientations stratégiques devrait être bouclée dans le courant de cette année.

Parallèlement à la mise à jour des documents d’urbanisme, l’Agence urbaine de Rabat a dans ses cartons des projets de renouvellement urbains dont la plupart n’attendent plus que la concrétisation. Il en est ainsi de projets de mise à niveau des quartiers El Akkari et l’Océan à Rabat. Viennent ensuite un projet de réaménagement de l’Avenue Hassan II à Témara et de la route nationale n°1 à Salé (route de Kénitra). A tout cela s’ajoute la mise à niveau des entrées de ville dont notamment la route côtière de la commune urbaine de Harhoura et la route de Meknès, sans compter un projet de gare multimodale à Rabat-Agdal.