16 000 foyers ruraux équipés en kits solaires d’ici fin septembre

Une deuxième phase est prévue concernant 37 000 foyers.

Temasol, la filiale marocaine des deux groupes français EDF (Electricité de France) et Total, est en train de réussir son premier challenge au Maroc. En effet, entrée en service en 2003, cette société, gérée par Total Energie, la filiale commune des deux actionnaires, a déjà équipé en kits photovoltaïques 11 000 foyers ruraux sur les 16 000 (soit près de 100 000 personnes) qui lui sont fixés dans le cadre du programme d’électrification rurale initié par l’ONE (Office national de l’électricité), dans les provinces de Khémisset, Settat, Khouribga et Khénifra. Elle compte réaliser la totalité du programme d’ici la fin du troisième trimestre de l’année en cours.
Avec un effectif qui se monte actuellement à 80 salariés, Temasol inscrit sa présence sur ce marché dans la durée et ne compte pas s’arrêter à sa première expérience. D’ailleurs, elle a été retenue par les autorités marocaines pour une nouvelle phase de développement qui portera à 53 000 (37 000 de plus) le nombre de familles bénéficiaires de services électriques fondées sur l’énergie solaire.

La deuxième phase touchera le nord et la côte atlantique sud
Cette seconde phase touchera surtout les provinces du nord et de la côte atlantique sud. Les dirigeants du joint-venture ne cachent d’ailleurs pas leur satisfaction à être les artisans du plus grand chantier de ce type au monde.
Quant à EDF, et malgré son retrait du capital de Lydec, elle compte développer davantage ses autres présences directes au Maroc. Ainsi, dans le domaine de la production d’énergie, l’énergéticien français est monté à 84,5 % dans le capital de la CED (Compagnie éolienne du détroit), qui exploite le parc éolien de Koudia Al Baïda, entre Tétouan et Tanger, en acquérant les 35,5% de Paribas affaires industrielles et compte, dès 2005, accroître sa production qui n’a pas dépassé 178 Gwh, en retrait par rapport aux prévisions.