103 597 nouvelles immatriculations en 2007

91 000 voitures de tourisme dont 62 500 importées.
La Kia Picanto championne de l’importé avec 8 182 voitures vendues.

Un nouveau record a été établi dans le secteur automobile. Pour 2007, les nouvelles immatriculations ont atteint 103 597 unités, toutes catégories confondues. Par rapport à  l’année précédente, le marché a progressé de 22,95 %. Il faut dire que le secteur a bénéficié en 2007 d’une conjoncture particulièrement favorable, caractérisée par la poursuite du reflux des taux d’intérêt et la hausse de l’investissement qui s’est répercutée sur le marché des véhicules utilitaires.

Au total, les ventes de voitures de tourisme se montent à  90 941 unités dont 62 558 importées et 28 383 montées localement. Par rapport à  l’année précédente, ce segment des particuliers a progressé de 21,12%. La hausse est cependant beaucoup plus forte sur l’importé (+ 31,24%) que sur le montage local (+3,52%).

Avec 8 182 unités écoulées, en hausse de 83,62% par rapport à  2006, Kia a marqué sa domination sur l’importé, surtout grâce à  sa petite citadine Picanto, très prisée par les femmes et jeunes à  revenu moyen. Peugeot se classe deuxième sur ce segment avec 7 355 unités, en hausse de 24,5% par rapport à  l’année précédente et ce à  la faveur de plusieurs lancements. Renault, autre française, arrive en troisième position avec 6 599 voitures importées, soit une progression de 25%, talonnée par Toyota avec 6 401 voitures, mais dont la progression reste timide (+8,31%). Puis vient Citroà«n qui totalise 3 389 unités, progressant de 14,7% d’une année à  l’autre.

L’utilitaire reste dominé par les marques japonaises
Pour le montage local, Dacia s’adjuge une part de marché de 44,53%, soit 12 639 véhicules vendus. Elle accuse néanmoins une légère baisse de 0,66% par rapport à  l’année précédente. En deuxième position vient Renault avec 9 139 véhicules, en hausse de 16,87%. Peugeot et Citroà«n, pour leur part, ont produit et commercialisé respectivement 4 036 et 2 569 véhicules de tourisme.

Si l’on compte toute son offre, Dacia comprise, Renault est largement en tête avec 28 377 unités, soit près du tiers du segment tourisme.
Donnée importante, le segment des utilitaires s’est très bien comporté. Il s’est apprécié de 37,9%, à  12 656 véhicules. La croissance a cependant été totalement réalisée sur l’importé dont les ventes se sont élevées à  10 382 unités, en progression de 50,55% par rapport à  2006. Dans le même temps, le montage local fléchissait de 0,31%, à  2 274 unités. Renault a fait cavalier seul avec 1 135 unités vendues et une progression de 80% tandis que Citroà«n et Peugeot reculaient de 43,82% et 10,78%, à  568 et 571 unités.

Notons que le segment des utilitaires est dominé par les japonaises (toutes importées), entre autres Mitsubishi (2006 unités, et + 19,32%), Isuzu (1811 unités et +56,66%), Toyota (1708 unités et + 16,45%) et Hyundai (1088 unités et + 24,5%).