Je veux une prime et un véhicule de fonction

Suite à  une mobilité interne au sein d’un groupe d’entreprise, je suis passé d’une entreprise où j’étais chef de département des services généraux à  une autre entreprise appartenant au même groupe en tant que directeur du système d’information et d’organisation. Dans cette nouvelle entité, je devais bénéficier d’un véhicule de fonction qui fait partie des avantages sociaux accordés à  tous les directeurs, selon une procédure interne.
Or, depuis mon recrutement, je bénéficie seulement de 3 000 DH comme prime de transport, avantage qui m’était d’ailleurs accordé dans ma précédente entreprise.
Ma question est de savoir si j’ai droit à  cette prime et à  ce véhicule de fonction comme mes collègues.

Lorsque vous étiez responsable d’un département de services généraux, vous aviez bénéficié d’une indemnité de transport de 3 000 DH, à l’instar, je présume, de l’ensemble des responsables qui avaient la même situation ou le même grade que vous. Mais si votre employeur avait mis à votre disposition un véhicule de fonction ou de service dans ce même poste, c’est-à-dire de responsable de département des services généraux, on devrait naturellement et indubitablement amputer votre salaire de cette prime parce qu’il y aurait un double emploi, car vous seriez indemnisé doublement pour un seul besoin rendu nécessaire par la nature de votre travail ou de votre poste.

Aujourd’hui, vous êtes appelé à occuper un autre poste, voire vous êtes promu à un grade supérieur qui vous confère en principe l’accès à un véhicule de fonction, à l’instar, encore une fois, de vos collègues de même niveau hiérarchique. Si on vous accorde la voiture, la prime de 3 000 DH qui a pour objectif de vous permettre d’assurer vos déplacements n’a plus aucun objet. On ne peut pas la considérer comme un droit acquis, à plus forte raison si vos collègues de même grade, c’est-à-dire les autres directeurs, n’en bénéficient pas. En résumé, le souci de votre direction générale est de vous faciliter les déplacements en vous remettant une indemnité de transport ou un véhicule, ces deux avantages ne pouvant être cumulés.

En revanche, si vos nouveaux collègues jouissent et d’une prime et du véhicule de fonction, on serait en présence d’une mesure discriminatoire, et vous êtes en droit de demander les mêmes conditions.
En fait, ce qui vous dérange dans cette nouvelle situation, c’est qu’il y a eu une promotion qui s’est traduite par plus de responsabilité, plus de personnel à gérer et plus de risques, mais sans amélioration de votre situation financière. Du coup, il serait plus judicieux de demander à ce qu’on vous aligne sur les salaires de vos collègues directeurs du même groupe -ce qui est légitime-  et vous doter du véhicule de fonction, si vous y avez intérêt, en plus, éventuellement, d’une dotation de carburant, si cet avantage est offert à vos collègues. Si la voiture ne peut vous être attribuée, vous pouvez demander une augmentation de l’indemnité de transport en guise de compensation.