TPME-Cadre stratégique : Le Small Business Act attendu pour harmoniser les initiatives

Il va rassembler l’ensemble des interventions des différentes parties prenantes. Il consiste en un plan détaillant les nouvelles mesures de soutien et un cadre juridique spécifique régissant le milieu des affaires des TPME.

Quelques mois après sa nomination, Mohamed Benchaâboun, ministre de l’économie, des finances et de la réforme de l’administration faisait une grande annonce. L’argentier du Royaume compte préparer un cadre stratégique qui rassemble toutes les actions, initiatives et dispositifs d’aide et d’accompagnement en faveur des TPME. Une sorte de « Small Business Act », comme le ministre l’a dénommé. Le projet comprend un plan détaillant les nouvelles mesures de soutien et un cadre juridique spécifique régissant le monde des affaires des TPME. Le futur dispositif, qui était censé être dévoilé au cours de 2019, s’inscrit dans le chantier d’amélioration du climat des affaires. «Il s’agit d’une nouvelle approche qui permettra de renforcer le tissu des TPME et favoriser leur développement», indiquait le ministre de l’économie et des finances en février 2019.

Le même mois, en s’exprimant lors de la séance inaugurale du «Forum TPE», organisé sous le thème «Quelles mesures concrètes pour renforcer et structurer le tissu des TPE au Maroc», le ministre affirmait que le projet du ‘’Small Business act’’, en cours de préparation, vise à mettre en place un cadre stratégique pour développer les petites et moyennes entreprises (PME) en général et à créer une vision intégrée pour dépasser les contraintes auxquelles font face les très petites entreprises (TPE). L’argentier du Royaume a aussi indiqué que «l’ensemble des interventions des différents acteurs du secteur des entreprises, généralement, et des TPE, en particulier, devrait s’inscrire dans le cadre d’une stratégie globale qui fixe des objectifs et des visions claires à même de coordonner les mesures et d’identifier les priorités». Pour les officiels, les TPME et surtout les TPE revêtent une importance cruciale dans le développement économique, précisant que cette catégorie constitue environ 95% du total des entreprises marocaines. Mohamed Benchaâboun insiste sur le poids que pèsent ces entreprises dans le tissu économique marocain, mettant à disposition un grand potentiel d’emplois qui contribue au développement et à la croissance.

Un tissu qui pèse dans l’économie

La majorité de ces entreprises réalise un chiffre d’affaires qui ne dépasse pas les 3 MDH. En dehors de leur poids dans le tissu économique marocain, les TPE disposent d’un grand potentiel de créer de l’emploi et contribuent au développement durable, lequel est capable de générer de la richesse, lutter contre la pauvreté et rehausser le niveau de vie et l’inclusion sociale. D’après le ministre de l’économie et des finances, s’exprimant lors du forum de la TPE, le gouvernement et son département, en particulier, considèrent le développement des TPE comme priorité nationale et élément phare des stratégies de développement du Maroc, notant que l’approche adoptée à cet effet repose sur deux axes, en l’occurrence l’amélioration du climat des affaires et la mise en œuvre de politiques, de mesures incitatives et de programmes d’accompagnement en faveur des entreprises, spécifiquement les TPE, dans l’objectif d’améliorer leur compétitivité. Dans le détail, ces mesures ont trait à l’encadrement et l’accompagnement des TPE, la promotion de l’investissement, l’amélioration du cadre fiscal, la simplification des procédures et l’appui public pour l’accès au financement.

Lire aussi :   Dossier spécial TPME… L’espoir renaît