Sondage. La retraite, j’y pense pas

La majorité des cadres pensent continuer à travailler tant qu’ils en auront la possibilité du point de vue physique ou parce qu’ils aiment ce qu’ils font. Le prolongement de la période d’activité est une idée surtout partagée par les hommes.

Pensez-vous travailler au-delà de l’âge de la retraite ? La majorité des sondés (62,5%) répondent par l’affirmative. Ce sont surtout les hommes, chefs d’entreprises ou exerçant une profession libérale et vivant à Casablanca, qui sont les plus nombreux à prolonger leur période d’activité. Les hommes ? Parce qu’ils manifestent une plus grande peur par rapport à la situation financière. Obligés pour certains à financer les études des enfants, à faire face aux dernières traites relatives au crédit logement, ou tout simplement à essayer de maintenir le niveau de vie de la famille, s’engager dans un nouveau boulot devient un impératif. Il y en a en revanche qui reste actif par plaisir ou pour ne pas tomber dans une espèce de routine, source de vieillissement rapide.

«L’âge légal de la retraite n’a pas de réalité concrète pour les cadres interrogés. La retraite étant synonyme de fin des capacités physiques pour le travail», commente le cabinet. Il ajoute qu’il «ne semble pas y avoir de “culture” de la retraite au Maroc, comme cela peut être le cas en Occident». En résumé, la retraite n’est pas réellement attendue ; lorsqu’elle arrive, les cadres la gèrent.

A Lire aussi :

 

Réforme des retraites : Un sujet d’actualité constant.

Les cadres et la retraite.

La retraite individuelle n’est pas encore entrée dans les mœurs.

Retraites : Le système de financement ne fait pas l’unanimité.

Fonctionnement des systèmes de retraite : Désir d’informations plus poussées.

L’efficacité des systèmes de retraite remise en question.

Les sites internet des caisses ont la cote.

Sondage Retraite : CNSS, CIMR et CMR, les régimes qui s’imposent.