Sécurité routière au Maroc : 125 MDH pour plus de sécurité sur nos routes en 2015

Un plan de communication bien rodé pour faire face au fléau de la sécurité routière. Des actions de communication couvrant toutes les cibles et utilisant divers moyens.

Le Comité national de prévention des accidents de la circulation (CNPAC) avait mobilisé au titre de l’année 2015 une enveloppe de 125 millions de dirhams afin de financer les différentes actions de prévention et de sensibilisation planifiées pour l’année écoulée.

En effet, suite à l’augmentation du parc automobile national et l’enjeu majeur de santé publique que constituent les accidents de la route pour notre pays, de nombreuses actions ont été menées ces dernières années par le CNPAC. Promouvoir une plus grande sécurité sur nos routes grâce aux diverses actions d’incitation à l’adoption de comportements positifs, conformes au code de la route, telle est la mission que s’est fixé le CNPAC. Par ailleurs, et afin de cibler tous les publics et pour des mesures de prévention plus efficaces, les actions du CNPAC pour 2015 se sont articulées sur plusieurs volets. Cela couvre notamment des actions de communication et de sensibilisation, de proximité, d’éducation routière en collaboration avec les milieux professionnels et la société civile, sans oublier une intense communication média et digitale pour atteindre le maximum de citoyens. Ou encore l’accompagnement des projets de sécurité routière à travers par exemple la communication sur les opérations d’immatriculation et de délivrance des titres de propriété relatifs aux cyclomoteurs, tricycles à moteur et quadricycles légers à moteur, des conventions de partenariat avec les villes, sécurité aux abords des établissements scolaires, radars pédagogiques, charte d’aménagement …

La dernière opération en date du comité consiste en l’organisation des concours nationaux dans le domaine de la sécurité routière pour l’année 2016, à l’occasion de la Journée nationale de la sécurité routière qui coïncide avec le 18 février. Cette opération vise à accompagner les efforts du gouvernement pour l’implication d’acteurs professionnels et artistiques dans le domaine de la sécurité routière. Les concours aboutiront ainsi à la remise de prix du meilleur conducteur professionnel, meilleur moniteur d’auto-école, meilleur agent visiteur technique et meilleure entreprise engagée pour la sécurité routière. En plus de la gratification pour les projets créatifs, notamment pour la meilleure chanson, le meilleur projet digital, la meilleure affiche et le meilleur projet d’école.

Autre campagne de communication, l’opération intégrée de communication lancée sur les dangers de la conduite sous influence et de la vitesse. Cette campagne de sensibilisation s’est poursuivie du 15 décembre au 5 février et a connu plusieurs festivités se traduisant par l’affluence massive des différents axes routiers durant Aid Al Mawlid et le Nouvel An. 15 villes du Royaume ont été ciblées par des sensibilisations sur le terrain. L’appel lancé à l’occasion des fêtes par le comité concerne les conducteurs de véhicules pour particuliers, les conducteurs professionnels de taxis, de bus, d’autocars et de transport de marchandises. Différentes mesures et recommandations ont été préconisées aux usagers de la route à cette occasion par le CNPAC. Il leur a été conseillé notamment de soumettre les véhicules à un entretien mécanique, un examen minutieux des appareils de sécurité et de veiller à l’absence de défaut technique, surtout des pneus, freins, amortisseurs et essuie-glaces. Au moment de prendre la route, le comité suggère  aux conducteurs de respecter le code de la route, d’adapter la vitesse aux conditions météorologiques, de faire attention aux virages, pentes et routes difficiles, d’interdire aux enfants de moins de 10 ans de prendre place sur les sièges avant des véhicules, d’utiliser la ceinture de sécurité, de respecter la distance de sécurité entre véhicules et d’observer des pauses pour conduire en toute quiétude. Quant à la sensibilisation aux méfaits de la conduite sous l’influence de l’alcool et des stupéfiants, des spots télévisés et radiophoniques ont été mis en place avec une campagne d’affichage dans plus de quarante-deux villes.

Une caravane pour la période estivale

L’année 2015 a également vu le lancement de la 3e édition de la Caravane itinérante de la sécurité routière. Cette caravane se veut un concept novateur qui regroupe, dans chaque ville ou étape, un espace appelé «village Jil Essalama» d’une superficie d’environ 2000 m2. Cette opération s’est déroulée sur deux périodes : du 20 juillet au 23 août 2015 et du 7 au 20 septembre, avec 7 jours par ville. Cette période qui connaît une grande affluence sur les routes a fait l’objet d’autres mesures spécifiques. Les actions programmées durant les périodes estivales en matière de sécurité routière visent à confirmer la politique de proximité adoptée par le CNPAC, à exhorter tous les usagers de la route à respecter les règles de conduite et les inciter à adopter des comportements positifs conformément aux dispositions du code de la route. Ainsi, et pour faire face à cette période, s’est prolongée l’action «Tente de sécurité routière» du 20 juillet au 16 août de l’année dernière. Elle s’est distinguée par la collaboration des composantes de la société civile qui encadrent des activités de sensibilisation moyennant un soutien financier du comité. Il s’agit d’acteurs comme la Gendarmerie royale, la Direction de la sûreté nationale, le ministère de l’équipement, du transport et de la logistique.

En parallèle, plusieurs actions de communication directe ont été réalisées pour marquer l’esprit des conducteurs notamment des expositions de véhicules et de motos accidentés dans les autoroutes et des lieux précis en villes, des opérations de sensibilisation sur autoroutes contre la fatigue et somnolence, des opérations de sensibilisation lors des grands départs et autres actions de proximité visant à impacter positivement l’esprit des conducteurs. Outre les diverses activités prévues dans les plans d’action annuels du CNPAC, celui-ci publie souvent des communiqués d’alerte aux citoyens. Ces communiqués ont pour but d’attirer l’attention des usagers de la route pour qu’ils redoublent de vigilance et de les sensibiliser sur les risques liés au contexte du moment.