Sondage. La retraite individuelle n’est pas encore entrée dans les mœurs

Très peu d’actifs souscrivent un contrat complémentaire auprès des assurances. La majorité n’adhère à un régime que s’il est compris dans leur package de rémunération.

Selon le sondage, 91% des actifs disent préparer leur retraite (93% des hommes et 88% des femmes). La proportion dépasse les 90%, sauf chez les professions libérales (75%), et atteint 100 chez les fonctionnaires. Ce qui est tout à fait logique, du fait que cette catégorie est directement déclarée dès l’embauche. Parmi ceux qui n’adhèrent à aucun système, 28% disent ne pas y penser encore et 16% s’estiment encore trop jeunes. La non-déclaration par l’entreprise, la faiblesse des revenus et le manque de confiance envers les régimes en vigueur sont les autres raisons significatives. Les personnes couvertes le sont à 64% par la CNSS. Ils sont 27% à bénéficier de la CIMR, 9% de la CMR et 4,5% de la RCAR. Pour ces caisses, la décision de s’affilier ou non ne relève pas de la décision de l’employé. Ce faisant, l’impact du niveau de connaissance du fonctionnement de tel ou tel système est sans effet.

Une stratégie marketing mieux pensée

Quand la décision leur appartient, les 7% de l’échantillon misent sur les produits bancaires, 1% sur la bourse et autant sur l’immobilier.
On relève ainsi que le système financier ne séduit pas encore les actifs, dès que l’on parle de retraite, alors que toutes les compagnies d’assurances, ou presque, proposent des produits de retraite complémentaires (par les banques aussi dans le cadre de la bancassurance). Est-ce parce que les salariés sont satisfaits des projections de pension, sont peu informés ou ont des revenus tellement limités pour penser à cotiser à un système complémentaire ? Toujours est-il que le potentiel des cotisants est important, surtout du côté des moins de 45 ans, et qu’il va falloir aller les chercher en s’appuyant sur une démarche marketing mieux pensée. Preuve en est que seulement 5,8% des 25-34 ans et 2,7% des 35-44 ont souscrit une assurance retraite privée contre 14,1% des plus de 45%.
En définitive, on peut affirmer que, généralement, les actifs n’adhèrent à un régime que s’il rentre dans leur package de rémunération.

A Lire aussi :

Réforme des retraites : Un sujet d’actualité constant.

Retraites : Le système de financement ne fait pas l’unanimité.

Fonctionnement des systèmes de retraite : Désir d’informations plus poussées.

L’efficacité des systèmes de retraite remise en question.

Bouchaib SERHANI : « La majorité des cadres ne pensent pas suffisamment à leur retraite ».