Zagora peut-elle concurrencer Ouarzazate pour l’industrie cinématographique ?

«Zagora regorge de potentialités naturelles mais est dépourvue d’infrastructure routière et d’aéroport »
«Plusieurs villes du Maroc, et pas uniquement Zagora, n’ont plus de salle : Martil, Sidi Kacem, Agadir, Azrou…

Saâd Chraibi Réalisateur
«Zagora regorge de potentialités naturelles mais est dépourvue d’infrastructure routière et d’aéroport »
«Plusieurs villes du Maroc, et pas uniquement Zagora, n’ont plus de salle : Martil, Sidi Kacem, Agadir, Azrou… Les petits festivals régionaux qui se développent depuis quelques années essayent de remplir ce vide. Ils jouent un autre rôle : celui d’outil de développement culturel, économique et social de ces régions. Ce sont des festivals à dimension humaine qui permettent, au-delà de l’aspect fictionnel, par le débat, la réflexion et la projection de films récents, souvent de bonne facture, de développer un travail sur le cinéma. Une industrie cinématographique à Zagora comme à Ouarzazate ? C’est un vœu qui ne me paraît pas réaliste dans l’immédiat. Le Maroc investit depuis maintenant vingt ans dans l’infrastructure de cinéma à Ouarzazate. Zagora regorge de potentialités naturelles, certes, mais elle est dépourvue d’infrastructure routière et d’aéroport. Elle peut donc difficilement prétendre installer des studios de cinéma, comme Ouarzazate.»

Sarim Fassi Fihri
DG des studios Cinédina, président de la Chambre des producteurs de films
«Pourquoi aller dans le désert tourner dans une boîte noire ? »
«La proximité du désert, un atout pour Zagora ? Le désert ne peut constituer un atout pour y installer des studios, c’est même une aberration. Dans les villes du sud du Maroc de type de Zagora, on pourrait tout au plus envisager l’installation de centres d’accueil des productions, avec des décors en extérieur. Mais l’idée d’y construire des studios professionnels me paraît inadéquate. Un studio n’est qu’une grande boîte noire à l’intérieur duquel on construit un décor, tout en y installant un éclairage. Pourquoi aller dans le désert tourner dans une boîte noire ? S’il peut y avoir compétitivité ou complémentarité d’une autre ville avec Ouarzazate en raison de sa proximité avec le désert, Erfoud est la mieux placée grâce aux dunes de Merzouga, beaucoup plus imposantes que celles de M’Hamid El Ghizlane»