Un voyage avec Amélie Nothomb

Le nouveau roman d’Amélie Nothomb, Le voyage d’hiver, vient de paraître chez Albin Michel. La vedette des rentrées littéraires françaises signe un livre léger de 130 pages. Ceux qui souhaiteraient embarquer à bord de ce livre devraient attacher leurs ceintures et prendre les précautions nécessaires. Car le narrateur a l’intention de faire exploser l’avion… Dès la première page, Amélie Nothomb annonce les couleurs. Elle aborde un thème qui passionne les lecteurs de plus en plus : celui du terrorisme. A l’instar des autres personnages d’Amélie Nothomb, celui-là ne manque pas d’humour même dans les moments les plus tragiques : «Depuis Troie, personne n’est dupe : on tue pour tuer, on brûle pour brûler, on ne doute pas de trouver ensuite une légitimation», ironise le terroriste. Un roman d’automne écrit dans le sillage de ceux qui l’ont précédé mais on est bien loin de l’écriture ciselée de L’hygiène de l’assassin, le premier roman de Nothomb.