Un quart d’heure avec Sami Yussuf

Vous utilisez souvent vos chansons pour faire passer un message religieux. Essayez-vous de donner une nouvelle image du monde musulman ?    
Chaque artiste utilise son art pour transmettre quelque chose aux autres, à ceux qui l’écoutent. La seule différence c’est que certains messages sont cachés, tandis que  d’autres semblent plus apparents. Il y a aussi des convictions personnelles qu’on fait passer à travers la musique et la chanson.

Dans votre premier album vous vous adressez à des musulmans, en anglais. Une langue qui leur est étrangère. Pourquoi ?
 
Je chante en anglais parce que je suis britannique. Je suis musulman européen. Je chante donc dans ma langue. Mais j’ai chanté aussi en turc, en farsi et mon prochain album sort en espagnol. J’aime les gens et je veux chanter dans toutes les langues qui leur soient accessibles.

Certains vous qualifient de pop star, d’autres de chanteur mystique.  Etes-vous l’un ou l’autre, ou aucun des deux ?
Malheureusement, on aime bien mettre les gens dans des cases et leur trouver une appartenance. Je dirais que je suis un artiste porteur de message, tout simplement.  

Quelle est la musique que vous écoutez, que vous aimez ?
Sincèrement, je suis ouvert à toutes les musiques, j’écoute un peu de tout.

Qu’est-ce qui vous inspire, pour écrire et composer ?
Je m’inspire de tout ce qui m’entoure. Ça peut être une conversation, un mot, une rencontre. Je prends un peu du vécu de tous les jours. Ça fait quatre ans que je n’ai rien produit parce qu’il me manquait l’inspiration justement.

Est-ce que vous vous attendiez à l’accueil que le public marocain vous a réservé ?
Sincèrement, non. Je ne m’attendais vraiment pas à ça… J’en suis ravi et je me sens très honoré. Et c’est pour cela d’ailleurs qu’on a décidé d’offrir au public marocain un concert gratuit le samedi soir.
 
En très peu de temps, vous êtes devenu une grande star. A quoi devez-vous votre succès fulgurant ?

Je pense sincèrement que la clé du succès c’est l’honnêteté et la sincérité, rien d’autre et cela dans n’importe quel domaine.