Top ten des ventes littéraires du moment

Il est des lectures à  ne pas maquer et des auteurs à  découvrir, voici une petite sélection de livres entre grosses sorties et bonnes surprises.

Cette rentrée littéraire est fortement marquée par la présence des auteurs français. Frédéric Beigbéder avec Un roman français publié chez Grasset fait la une des librairies françaises et marocaines aussi. Le roman est l’autobiographie soignée et quelque peu romancée de l’auteur, cet aristocrate qui rêvait d’«être un électron libre, mais on ne peut pas se couper éternellement de ses racines», souffle-t-il dès la première page de son roman. Ainsi se livre Beigbéder, qui propose un regard plus ou moins honnête sur son enfance et sa famille. On retrouve aussi au top des ventes Amélie Notomb et son tout nouveau livre Un voyage d’hiver, inspirée de l’actualité du terrorisme dans le monde. Les deux stars des rentrées littéraires françaises sont suivies des Anglo-saxons. Tout d’abord, John Grisham. Maître incontestable du thriller judiciaire et après les succès planétaires tels que Le Client, La Firme ou l’Affaire Pélican (également devenus des films à succès), le romancier nous livre avec L’infiltré une nouvelle plongée dans les arcanes du milieu judiciaire. Ce roman policier, édité chez Robert Laffont,  est en tête de liste dans nos librairies depuis sa sortie.
Sexe, diamants et plus si affinités, c’est le nouveau roman de Lauren Weisberger. L’auteure du best-seller, Le diable s’habille en Prada, revient sur la scène littéraire avec la même écriture raffinée. Elle est éditée dans sa version française chez Fleuve Noir. «J’avais envie d’écrire un livre dans lequel l’amitié tiendrait une place plus importante. C’est un sujet avec lequel tout le monde est capable de se sentir des affinités», explique la romancière.
Guillaume Musso semble plutôt perplexe. Que serais-je sans toi, s’interroge l’écrivain chez XO éditions. Un  livre qui a vite trouvé sa place dans le top ten des ventes. Côté marocain, La double vie de  Maria Guessous, sitôt paru aux éditions La croisée des chemins, prend la tête des classements des meilleures ventes de livres. Autre entrée fracassante Lalla Tam, le temps d’un crépuscule de Reem Laghrari. Les rééditions sont aussi à l’honneur et c’est Mouna Hachim qui déplace le centre de gravité de cette rentrée littéraire et fait la une avec l’excellent  Les chants de la Chaouia. Globalement, les poids lourds sorties pour la rentrée marchent bien comme ce pavé historique signé Michel Abitbol et intitulé tout simplement Histoire du Maroc. Le beau livre 50 ans de photographie de Maradji, quant à lui, s’installe confortablement dans les librairies et les bibliothèques privées.