Timitar : Imazighen en force !

La 16e édition de Timitar bat son plein dans la capitale du Souss. Du 3 au 6 juillet, Agadir accueille des musiciens du Maroc et du monde, ainsi que des intellectuels et des professionnels de la musique pour un riche programme en off.

Cela fait seize ans que Timitar œuvre à redonner ses titres de noblesse à la musique amazighe. A chaque édition, des ambassadeurs de cette tradition côtoient les plus grands musiciens du Maroc et du monde, pour le plus grand plaisir du public qui dépasse le 1 250 000 personnes, durant les quatre jours du festival.
Tout en proposant une brochette d’artistes populaires et connus, Timitar dédie des scènes à la découverte d’artistes d’ailleurs, favorisant ainsi un éclectisme raffiné et salutaire. Et pour s’impliquer davantage dans la promotion de la culture et la tradition musicale amazighe, le festival propose un programme de conférences et d’ateliers durant les journées.

A fond la musique

Chaque soir, sur la même scène, des pionniers des musiques traditionnelles se produisent aux côtés de jeunes talents de la musique amazighe, avant de céder le tour à des stars d’ici ou d’ailleurs. La programmation de la seizième édition affiche quarante-quatre spectacles de musique, de styles divers, pour un extraordinaire voyage autour du monde.
Du côté des artistes marocains, le public a rendez-vous avec Najat Aatabou, Mnat Aichata, Rayssa Fatima Tihihite, Soukaina Fahsi, Rkia Demssiria, Hatim Ammor, Sofiane Saidi & Mazada guest Kiris, Zakaria Ghafouli, Fantome, Betweenatna, Fnair, Said Mousker , Lahcen Anir, Ahmed Amaynou, Ribab Fusion…
Que de découvertes venant d’ailleurs ! Les internationaux de la 16e édition viennent de quatre continents : Réda Taliani (Algérie),Eugenio Bennato (Italie), Faia Younan (Syrie), The Chehade Brothers (Liban), Ismaël Lo (Sénégal), Olga Cerpa (Espagne), Tinariwen (Mali), Fendika (Ethiopie), The Original Wailers feat Al Anderson (Jamaïque), Chiva Gantiva (Belgique / Colombie), etc.

Programme en off

A l’occasion de la sortie prochaine d’une anthologie de la musique des Rwayss, sous la direction de Brahim El Mazned, directeur artistique de Timitar, un colloque autour de ce patrimoine immatériel est organisé en marge du festival, en partenariat avec l’Unesco.
De grande importance pour la région et son patrimoine culturel, le colloque donne la parole à des experts d’instances diverses, à savoir El Houssain Moujahid, secrétaire général de l’IRCAM, Sanae Allam, responsable de projets culture, bureau de l’UNESCO pour le Maghreb, Mustapha Nami, archéologue préhistorien et chef du service du Patrimoine culturel immatériel au ministère de la culture, Mohamed Oualkach, auteur de deux ouvrages sur les Rwayss et animateur radio, et Ahmed Bouzid, poète et chercheur amazigh.

A l’adresse des jeunes, des ateliers d’éveil musical sont organisés en partenariat avec la Fondation Ali Zaoua. Un atelier de développement de capacités, animé par Mehdi Nassouli, est prodigué à de futurs musiciens animateurs, afin de toucher une cible novice d’enfants de 7 à 11 ans.

Dans l’atelier «Être artiste», Brahim El Mazned et Rabeh Mezouane s’adressent aux artistes émergents et aux producteurs de musique, de 18- 25 ans, souhaitant se professionnaliser ou renforcer leurs capacités. A découvrir également, les ateliers deejaying/vjaying, MAO (musique assistée par ordinateur) et «Comment se vendre sur les plateformes».

A Lire aussi :   Entretien avec Brahim El Mazned, le Directeur artistique de Timitar