Quand le Maroc médiéval côtoie le contemporain

à€ explorer jusqu’au 3 juin, une belle exposition organisée par le Louvre et la Fondation nationale des musées présente aux Marocains de somptueuses traces de leur antique histoire, au Musée Mohammed VI de Rabat.

Des vestiges du Maroc médiéval dans un musée d’art moderne? Ça semble un brin anachronique. Mais, après tout, pourquoi pas ? Faisons d’une pierre deux coups et allons voir ce qui s’est fait de mieux artistiquement sous nos cieux, depuis le Moyen-Age jusqu’à nos jours ! C’est au rez-de-chaussée du Musée Mohammed VI de Rabat que vous pourrez admirer cette  nouvelle exposition, qui a démarré le 4 mars et durera jusqu’au 3 juin 2015. Itinérante, la manifestation artistique a déjà drainé plus de 170000 visiteurs lors de son passage au musée du Louvre à Paris, d’octobre 2014 à janvier 2015, et ira, après l’étape r’batie, réjouir les yeux des amateurs d’art madrilènes. Et ce n’est pas fini, des partenariats avec d’autres pays comme les Émirats Arabes Unis ou le Canada seraient en pleine négociations… Mais que peut-on y voir, au juste? Pas moins de 300 œuvres en tous genres, des lustres impressionnants du XIIIe siècle, prêtés par la mosquée Al-Qaraouiyine de Fès, qui ont mobilisé une adresse et une patience prodigieuses lors de leur transport à travers les minces ruelles de la médina… Des portes monumentales en cèdre datant de 1136, de magnifiques minbars sculptés, mais aussi des objets en céramique, des dinars en or de la dynastie Almohade, prêtés par le Musée de la monnaie de Bank Al-Maghrib. La Tunisie et l’Égypte ont également participé avec respectivement le Livre des exemples du poète Ibn Khaldoun et un Coran de Valence de 1169. De quoi éclairer sur une époque d’essor et d’opulence pour le Maroc.

Du XIe au XVe siècles, le pays était au cœur d’un empire puissant, bâti par une succession de dynasties : les Almoravides, les Almohades puis les Mérinides. «Leurs conquêtes les ont menées du sud du désert du Sahara (frange nord de la Mauritanie) au nord de l’Algérie et de la Tunisie. L’influence de ces empires, unissant pour la première fois les confins de l’Occident islamique, a rayonné jusqu’en Orient. L’exposition permet d’appréhender cette longue et riche histoire, clé de compréhension du Maroc contemporain et source de sa modernité», affirment les organisateurs, la Fondation nationale des musées en partenariat avec le Musée du Louvre.

Voilà qui devrait en intriguer plus d’un ! Rappelons qu’il vous est également possible de visiter l’exposition inaugurale du Musée national Mohammed VI, dédiée à la création artistique depuis 1914 à nos jours. Une expo qui se poursuit jusqu’au 30 septembre. Cela ne vous coûtera que 40 DH.