Les recettes du box-office mondial devraient atteindre 40 milliards de dollars, un record

Stimulées par le dynamisme des marchés internationaux, l’industrie du cinéma devraient engranger des recettes record de 40 milliards de dollars cette année, en hausse de 10% par rapport à l’année dernière, selon les estimations de l’Institut de recherche spécialisé dans les médias et le divertissement « Rentrak ».

Le box-office international, boosté notamment par le marché chinois qui s’impose désormais comme le deuxième marché mondial du cinéma, a été à l’origine de près de 73% de recettes en 2015, en progression sensible de 66% par rapport à 2010.

Un gain dû au succès de plusieurs blockbusters, dont « Star Wars: The Force Awakens », « Jurassic World » et « Furious 7 ». Ces productions ont contribué à des recettes record de 11,1 milliards sur le marché nord-américain, soit une augmentation de 7%.

Cette évolution confirme la nouvelle tendance des mastodontes hollywoodiens à miser sur les marchés étrangers pour engranger de gros profits. A titre d’exemple, le box-office mondial a représenté près de 77% des recettes de « Furious 7 ».

Le marché chinois, où l’industrie du divertissement se développe rapidement, continue ainsi de doper les recettes des productions hollywoodiennes en enregistrant une progression de 50% cette année, avec 6,8 milliards de dollars.

Selon les prévisions, la Chine devrait devenir le plus grand marché du divertissement dans le monde d’ici la fin de la décennie, notamment en raison de la population massive et la construction de plus en plus de salles.

La Motion Picture Association of America avait indiqué en mars dernier que le rebond de ce marché asiatique, où les recettes ont bondi de 34% en 2014, a contribué à une hausse de 1% des recettes réalisées au box-office mondial (36,4 milliards de dollars) par les films sortis en 2014.

Grâce à ce rebond, le marché chinois est devenu l’année dernière le premier marché international à dépasser 4 milliards de dollars de recettes annuelles au box-office, avec 4,8 milliards.