«Les Juifs et musulmans au Maroc, des origines à nos jours»

Ecrire sur l’histoire des relations entre les musulmans et les Juifs du Maroc est, selon Mohammed Kenbib, «une envie née de l’attention portée à l’histoire de manière générale à la diversité ethno-culturelle».

mohammed-kenbibMohammed Kenbib est professeur chercheur à l’Université MohammedV de Rabat. Il vient de présenter son dernier ouvrage ‘Juifs et musulmans, des origines à nos jours». Un ouvrage qui fait partie d’une collection initiée par le Projet Aladin, association parrainée par l’Unesco et des chefs d’Etat, dont S.M. MohammedVI et le Président de la République française ainsi que diverses hautes personnalités d’Europe et du Moyen-Orient. On rappellera que l’un des principaux fondateurs de l’association est André Azoulay.

Il s’agit d’un travail de recherche pleinement justifié selon son auteur car les Juifs du pays, au nombre de près de 250 000 à la fin des années 1940, représentaient la première communauté juive du monde arabe répartie à travers quasiment tout le territoire national, et partie prenante à toutes les époques de l’histoire du Maroc, de sa culture et de son patrimoine.

Ce livre est le résultat d’un long travail de recherches en histoire qui a requis la consultation de fonds d’archives au Maroc, en Europe, aux Etats-Unis et ailleurs. Selon Mohammed Kenbib, «c’est un voyage au long court. Est-ce qu’on en revient, comme dit le poète, ‘‘plein d’usage et de raison’’ ? Toute la question est là. Mes interrogations portaient essentiellement sur les fondements et l’évolution  des relations inter-communautaires à l’époque contemporaine en particulier. Il s’agissait de comprendre plus particulièrement les conditions dans lesquelles des communautés juives enracinées au Maroc pendant plus de deux mille ans ont été réduites en moins de trente ans à partir de la fin des années quarante et début des années cinquante du siècle dernier à une sorte de communauté-témoin vivant essentiellement à Casablanca et quelques autres grandes villes».

Mohammed Kenbib, en publiant son livre, met à la disposition des spécialistes et du grand public le fruit de sa réflexion et de ses interprétations. Et, «il appartient naturellement aux uns et aux autres d’apprécier cette démonstration d’historien en faisant montre d’esprit critique (puisque c’est là l’un des objectifs de l’histoire) et, éventuellement, d’en tirer des leçons s’ils le jugent opportun», précise-t-il. Synthétique, ce livre est de par sa concision à la portée de tous. Il traite de l’évolution des relations judéo-musulmanes au Maroc à travers les siècles, il évoque divers aspects de la vie de nos concitoyens de confession juive, et ne manque pas de rappeler les liens multiformes que plus d’un million de Juifs d’origine marocaine établis aux quatre coins de la planète gardent avec le pays de leurs ancêtres.

«Juifs et musulmans au Maroc, des origines à nos jours» de Mohammed Kenbib, édition Gallimard