Lecture : les dix livres de vos vacances

«Le Meilleur des Mondes» d’Aldous Huxley, «Moins que zéro» de Bret Easton Elis, «Les Belles endormies» de Yasunari Kawabata ou encore «Sauvage» de Nina Bouraoui… autant de grands livres à  lire cet été.

«Un soir consacré à la lecture des grands livres est, pour l’esprit, ce qu’un séjour en montagne est pour l’âme». Vous n’aimez pas l’altitude ? Qu’à cela ne tienne, virez les sommets escarpés et remplacez-les par votre plage préférée. André Maurois est un homme plein d’indulgence, il ne vous en voudra pas de prendre quelques libertés avec ses textes. Pourvu que vous piquiez une tête dans un livre et que vous remontiez, revigoré, à la surface. Comme après une bonne baignade.

«J’ai accompli de délicieux voyages, embarqué sur un mot», se souvient Honoré de Balzac. Ramadan vous cloue chez vous cette année ? Faites comme l’auteur d’Eugénie Grandet. Voyez du pays, écornez des pages. Aux sportifs parmi vous, le philosophe allemand Emmanuel Kant dira ceci : «Une lecture amusante est aussi utile à la santé que l’exercice du corps». Oseriez-vous contredire cet immense athlète de la pensée ? Avouez qu’il est de loin plus convaincant que la horde réunie de cancres assumés-Restons polis, pour qui la lecture est un cruel ennui et le lecteur un vieux ringard.

Cet été, pulvérisez les idées reçues. Dégainez les bouquins, cette arme infaillible contre la pensée uniforme, moutonnière. Contournez les chemins tracés, prenez cet autre sentier, à droite après la couverture, et voyez où il vous mène. Décrit en 1885, Georges Du Roy, le Bel-Ami de Maupassant, vous frappera par sa ressemblance avec des opportunistes très contemporains, bien de chez nous. Dans le Pot-Bouille de Zola, vous reconnaîtrez peut-être, en riant aux larmes -ou en riant jaune, c’est selon-, votre concierge et les commères du deuxième étage. La nuit des temps de Barjavel vous emmènera là où vous n’allez sans doute jamais mettre les pieds. Mieux qu’un documentaire sur l’Antarctique, il vous montrera autre chose qu’une vaste étendue de glace.

Vous pâtirez moins des séries télé, ces essoreuses de cerveau aux intrigues remâchées : vous vous surprendrez à façonner vos personnages, vous leur choisirez des visages, des mimiques, une démarche, des accoutrements. Scénariste, vous imaginerez les situations. Metteur en scène, vous composerez les espaces, les décors. De spectateur passif, vous vous muerez en lecteur bouillonnant, vous serez un acteur, et pas des moindres, dans cette intrigue que vous feuilletez.

Sans tarder, découvrez la sélection de romans de La Vie éco. Totalement subjective, elle rassemble des nouveautés à courir acheter, mais aussi des bouquins à relire : grands classiques, contemporains, incontournables de la science-fiction, littérature maghrébine, étrangère, romans jeunesse, etc. À savourer lentement ou à dévorer d’un trait. Bonne lecture à tous.

 

Notre selection des dix livres de vos vacances :

Les Trois Mousquetaires, d’Alexandre Dumas Père.

Le Meilleur des Mondes, d’Aldous Huxley.

Les Belles endormies, de Yasunari Kawabata.

L’Amour aux temps du choléra, de Gabriel Garcia Marquez.

Moins que zéro, de Bret Easton Elis.

En censurant un roman d’amour iranien, de Shahriar Mandanipour.

La Rose de Blida (Et autres nouvelles), de Yasmina Khadra.

Une Année chez les Français, de Fouad Laroui.

Le Mec de la tombe d’à côté, de Katarina Mazetti.

Sauvage, de Nina Bouraoui.