Le Syndicat Marocain des Professionnels du Théâtre se félicite du consensus ayant marqué le vote du projet de loi relatif à l’artiste

Le Syndicat Marocain des Professionnels du Théâtre s’est félicité du climat de consensus ayant marqué l’examen et le vote du projet de loi relatif au Statut de l’artiste par la Chambre des représentants.

Dans un communiqué, le Syndicat s’est dit convaincu de l’importance de ce projet de loi en ce sens qu’il apporte des précisions concrètes à la loi de 2003 afin qu’elle soit en harmonie avec les nouveautés internationales et les dispositions de la Constitution de 2011.

En perspective de l’examen de ce projet de loi par la Chambre des Conseillers, le Syndicat a souligné l’importance de faire une distinction entre les statuts des artistes de la scène en tant que prélude juridique pour adapter la liberté de création et d’édition comme le stipule les conventions internationales et l’article 25 de la constitution d’une part et les droits sociaux et professionnels qui doivent être garantis par des textes réglementaires et des conventions collectives des artistes de la scène notamment ceux qui exercent de manière permanente sur la base d’un contrat à durée déterminée (CDD) d’autre part.

A travers l’intégration de toutes les catégories qui travaillent dans le domaine artistique, le projet de loi vise non pas à accorder des avantages à une catégorie au détriment de l’autre, mais à soumettre l’ensemble des catégories d’artistes à la loi et à accorder une base juridique aux artistes de la scène permanents qui travaillent sur la base d’un CDD pour satisfaire leurs revendications légitimes notamment les services sociaux et le droit de travail.

Le projet a érigé les conventions collectives en futur mécanisme efficient à même d’organiser les métiers des arts de la scène dans la mesure où il permet d’accompagner le développement professionnel et de créer un équilibre entre l’entreprise et l’artiste au service des deux parties, a-t-il ajouté.

De même, ce mécanisme va contribuer à l’organisation du métier d’artiste conformément aux nouveautés dans le cadre de négociations équilibrées sur la base d’une procédure spéciale qui prémunit le service public, l’investissement et le soutien de l’Etat de toute démarche favorisant la rente.

Le syndicat a formulé le vœu de voir ce projet bénéficier de l’appui et de faire l’objet d’amélioration lors de sa présentation devant la deuxième Chambre, soulignant la nécessité que la loi favorise une politique intégrée de l’Etat dans le domaine culturel fondée sur le soutien et l’investissement d’une part et la mobilisation des potentialités des artistes et leur notoriété dans la formation, la formation continue et le développement humain pour tirer profit de leurs compétences et améliorer par la même leurs revenus d’autre part.