Le nouveau «Caftan» est arrivé

Un vent de changement souffle sur «Caftan», dont la XIIIe prestation aura pour cadre le Palace Golf Palmeraie de Marrakech.
C’est dans une vêture inédite que cet événement se présentera le 2 mai prochain.

Conçu dans le dessein de mettre en lumière un vêtement multiséculaire, incarnation du savoir-faire marocain, d’en accompagner et d’en stimuler l’évolution, Caftan, jusqu’ici, a fait mieux que de s’acquitter de sa mission, il a conquis les amateurs du beau. Lesquels ne manqueraient pour tout l’or du monde son exhibition, toujours raffinée, délicate, somptueuse. Rendez-vous très couru, Caftan permet immanquablement, entre autres attraits, la découverte de valeurs montantes de la haute couture. Tout ce qui compte dans la galaxie du stylisme a été révélé par cet événement : Samira Haddouchi, Nabil Dahani, Najia Abadi, Achraf Makdoudi, Si Mohamed Lakhdar, Lahoucine Aït Al Mahdi, Ihssane Ghailaine, Dahab Ben Aboud, Zineb Souissi, et la liste est longue, très longue.
Mais comme toute manifestation, si brillante soit-elle, Caftan est guetté par l’essoufflement. C’est ainsi que craignant que sa couture ne se déchire à force de servir, ses concepteurs ont cru utile de procéder à quelques retouches susceptibles de lui donner plus d’étoffe.

Le chorégraphe Kamal El Ouali a été préféré à Elmari Lignier
 Quant à la direction artistique, elle est désormais confiée au chorégraphe franco-algérien Kamal El Ouali, qui prend la place d’Elmarie Lignier.
Selon les organisateurs de Caftan, le choix de Kamal El Ouali s’imposait, vu qu’il est capable de relever le lustre du défilé, comme il l’a démontré lors de ceux concoctés par Cacharel et Ralph Lauren. Pour sceller le changement survenu dans les rangs de Caftan, un nouveau logo est apprêté. Sa particularité est d’arborer une couleur différente à chaque édition. En pourpre se présentera le XIIIe Caftan. Le thème en est l’Afrique, l’Orient et l’Occident. Voilà qui promet un beau voyage à travers les senteurs, les saveurs et les couleurs.