Le Géorgien Lukas Okros remporte le Concours de musique de l’OPM

La 16e édition du Concours international de musique de l’Orchestre philharmonique du Maroc a eu lieu du 21 au 26 mars. Le premier Grand Prix du Maroc est revenu au Géorgien Lukas Okros.

Une très belle édition du Concours international de piano que celle offerte, cette année, par l’Orchestre philharmonique du Maroc. Avec un choix minutieux des participants, un jury distingué et un grand chef d’orchestre, l’OPM a réussi sa seizième édition pour le grand plaisir des amoureux de la musique classique.

Ces musiciens d’Est

Le choix des participants à la présente édition a été très dur, selon Marian Rybicki, le pianiste pédagogue et chasseur de têtes, qui, depuis des années, est directeur artistique du Concours international de musique de l’OPM. Cette année, six noms ont réussi leur admission au sein du concours. Venus de Japon, de Chine, de Corée du Sud, de Géorgie et de Pologne, les pianistes se sont livré bataille, devant un jury averti, en faisant valoir une haute technicité, mais également la virtuosité dans la transmission de l’émotion. En ce domaine, le Géorgien Lukas Okros s’est particulièrement démarqué, en interprétant, avec brio et sensibilité, les concertos de Beethoven et la Rhapsodie hongroise de Liszt. Le deuxième prix est revenu au Coréen David Jae-Weon Huh qui a interprété Mozart et Liszt. Le troisième au Polonais Krzysztof Ksiazek qui a opté pour Beethoven et Paderewski. Le concours, complètement ouvert au public, a compté plusieurs étapes. Les deux demi-finales ont eu lieu au cinéma Rialto à Casablanca, avec un concerto et une épreuve solo de virtuosité, avant la grande finale à Rabat qui a opposé trois jeunes pianistes autour des grands concertos du répertoire. Le concert des lauréats a eu lieu à Casablanca pour fêter la victoire des trois lauréats. Le public a eu droit à un excellent concert de Chopin, Prokofiev et Rachmaninov, sous la maestria du chef d’orchestre français Olivier Holt.

Pour rappel, le prochain concours de musique sera dédié au violon. Un choix qui découle de la volonté de l’Orchestre philharmonique du Maroc de faire vivre à son public de nouvelles expériences et émotions. La direction artistique en sera confiée au violoniste français Régis Pasquier.