Jazzeux anniversaire

La 12e édition de Tanjazz a commencé mercredi 21, et se poursuit jusqu’au dimanche 25 septembre.

Le temps d’un (long) week-end, Tanger se fait Tanjazz et les Tanjazzeux, eh bien ils swinguent. Ils sont tellement ravis qu’ils en oublient toute mesure.

«Ce festival est quand même assez légendaire», brode sans l’ombre d’un bémol ce mélomane à l’indévissable sourire. «Et cette ville, si jeune, si vivante ! Elle bouge, elle frétille comme le jazz», déclame-t-il, comme pour s’excuser de trop exalter le joyau au détriment de l’écrin : Tanger la blanche, la pétillante, la cosmopolite, chacun y va de son commentaire extatique, et pour cause ! Elle a l’air en pleine forme, la perle du détroit, très à l’aise au milieu de ces batteries qui piaffent, de ces saxos hululants, de ces crépitements de pianos. «La grandeur arabe dans les plafonds, et l’Occident sur les scènes», se pâmera encore notre jazzeux en transe, puisse le ciel le protéger du coup de blues du lundi matin.

Mais il est à peine vendredi, et le festival n’a pas encore épuisé toutes ses munitions, loin de là. Comme d’habitude, Tanjazz pense aux Tangérois d’un jour (d’un week-end, si vous préférez).
Aussi, le meilleur est à venir, à commencer par ce projectile céleste, le Roy Hargrove Quintet. Ce soir à 20 heures, la trompette va faire un malheur. Vous n’êtes pas tout à fait convaincu ? Tapez Invitation sur Youtube, et savourez l’interprétation par Hargrove de ce standard de jazz signé Bronislau Kaper.
À pianoter sur son clavier aussi, pour un avant-goût de l’énorme soirée de demain samedi : Lilian Boutté & The Gigolos. «Saveur du sucre de canne, saisissement de la glace pilée, surprise de la menthe hachée, mélangée au coup de chaleur du bourbon», vante, pour vous faire venir l’eau à la bouche, le site internet du Tanjazz. Aux détracteurs de la métaphore, le festival a préparé un argument colossal : Lilian Boutté est, après Louis Armstrong, la seconde légende du jazz à recevoir le titre d’ambassadrice musicale de la Nouvelle Orléans. Rien que ça. Le Ciel me damne si après, vous n’avez pas envie de tout laisser en plan, d’appuyer sur le champignon et de pousser jusqu’à Tanger.

 

La programmation du Tanjazz  : http://tanjazz.org

Vendredi 23 septembre

17h30 Grand salon hôtel Rif & Spa : Cours de danse Debutant (be-bop, rock, boogie)
18h30 Grand salon hôtel Rif & Spa : Cours de danse Avancé (be-bop, rock, boogie)
19h00 Dans les rues : Le Gros Tube CQMD
19h00 Hôtel Andalucia Golf : Alice Martinez 4tet
19h00 Hôtel RIF&Spa : Elsy Fleriag & The Alzy Trio

19h00 Scène Renault Ville : Terrakota
20h00 Scène BMCI Palais : Roy Hargrove Quintet

21h00 Scène BMCI Place des Nations : Ens’Batucada

Dans le Palais
Renault Palace
Club
Café
Lounge
22h00
23h30
01h00

wab

Jam sessions


Samedi 24 septembre

17h30 Grand salon hôtel Rif & Spa : Cours de danse Debutant (be-bop, rock, boogie)
18h30 Grand salon hôtel Rif & Spa : Cours de danse Avancé (be-bop, rock, boogie)
19h00 Dans les rues : Le Gros Tube Ens’Batucada CQMD
19h00 Hôtel Andalucia Golf : Alice Martinez 4tet
19h00 Hôtel RIF&Spa : Elsy Fleriag & The Alzy Trio

19h00 Scène Renault Ville : Zuluwannzago
20h00 Scène BMCI Palais : Lillian Boutté & The Gigolos

21h00 Scène BMCI Place des Nations : Fouad Hani

Dans le Palais
Renault Palace
Club
Café
Lounge
22h00
23h30
01h00

wab

Jam sessions

Dimanche 25 septembre

Scène BMCI

TANJAzz des enfants
14h30 / 16h00

Dans le Palais
Renault Palace
Lounge
20h30

 

22h00
Jams Session