jazz : Quand la mutation s’opère 

Surtout, ne parlez pas d’électro-jazz à  un puriste, il y verra une atteinte à  la sacralité du jazz et de ses seigneurs…

Surtout, ne parlez pas d’électro-jazz à un puriste, il y verra une atteinte à la sacralité du jazz et de ses seigneurs… Adressez-vous plutôt à des mélomanes moins radicaux, plus souples, ceux qui ont compris que nous sommes désormais loin du temps où la voix de Billie Holiday ne pouvait se poser que sur une composition classique… Ceux qui l’ont peut-être écoutée dans sa version Nujazz ! Car voilà un bien curieux phénomène. Il a été la métamorphose la plus surprenante du jazz, celle qui a accueilli le plus de genres, d’instruments et de cultures. Tourist de Ludovic Navarre aka St Germain est ce qui représente le mieux cette vague du jazz chaloupé aux rythmes électroniques. À lui seul, cet album est l’archétype de ce que le jazz a su devenir au fil des ans : un style hybride, qui n’a pas froid aux yeux.
 

Le jazz, mis à nu

Électro, reggae, funk, musique orientale… toutes les influences y sont célébrées. Car oui, ce qui est fabuleux dans cette musique, c’est l’insolence dont elle peut faire preuve pour repousser les limites du jazz. Tenez, Verve Remixed, par exemple : ces compilations revisitant des artistes comme Sarah Vaughan, Nina Simone, Dinah Washington ou Dizzie Gillepsie illustrent parfaitement cette renaissance du jazz à travers un tout autre répertoire musical, plus travaillé, plus recherché et plus dans l’air du temps.

Laissez médire les détracteurs du Nujazz, ceux qui parlent de marketing finement calculé pour vulgariser le jazz. Où est le mal, après tout ? La musique proposée est souvent d’une qualité irréprochable et le géniteur, le jazz, y gravite sans cesse. L’âme du jazz n’est pas morte dans le Nujazz et ses dérivés (Acid Jazz, Future Jazz, voire Trip-hop). Il n’a, de toute façon, jamais été question de redéfinir les bases du jazz d’antan, mais d’une mue plus que réussie, menée par des artistes intrépides qui ont, à leur manière, marqué l’histoire d’un style musical légendaire.

 

dZihan and Kamien – Stiff Jazz :

 

Jazzanova – L.O.V.E and You and I :

The Dining Rooms – Existentialism (Milano Dub Mix) :