Hadiqat Ennass : un jardin, mais pas que

Un projet d’urbanisme voit le jour dans le jardin du quartier des Roches Noires n Il tend également à  promouvoir l’art et la culture.

«Casablanca manque d’espaces verts, c’est un fait. La superficie d’espaces verts par habitant ne dépasse pas les 3 m2 dans cette ville, or la norme internationale selon l’OMS est de 10 m2 par habitant», explique Khadija Kabbaj, cofondatrice d’Extramuros, association pour le développement de l’art et de la culture au Maroc. Une vérité qui fait consensus dans la grande métropole et qui explique l’engouement visible que suscite le projet de l’association Hadiqat Ennass.

Comme son nom l’indique, Hadiqat Ennass est d’abord un projet pour les citoyens. Cette première action de réaménagement d’espaces verts verra le jour au jardin Al Qods, sis dans le quartier Roches Noires et jouxtant la mosquée Al Qods. Heureux donc seront les habitants du quartier qui participeront activement à l’aménagement de leur cadre de vie.
Entre projet urbain et intervention artistique, Hadiqat Ennass prévoit un ensemble d’ateliers autour de la création et de l’environnement. Il s’agit de rencontres au niveau du jardin pour tisser des liens entre habitants et les impliquer directement dans la gestion de l’espace public qu’ils partagent, afin d’en faire un cadre agréable pour eux et pour leurs enfants. «La plupart des lieux publics existants ne sont pas forcément accueillants ni adaptés aux enfants… Une occasion idéale pour partager la culture de l’art, de découvrir et d’encourager de jeunes talents, tant par le réaménagement de cet espace que pour son animation». À ce titre, le projet est susceptible d’intéresser fortement la jeunesse du quartier qui déplore l’absence de structures et d’espaces d’expression artistique.

Hadiqat Ennass promet donc de transformer le jardin Al Qods, comptant dans son développement sur le soutien de la Fondation OCP.

Pour rappel, l’association Extramuros a été fondée en 2010 par Khadija Kabbaj, plasticienne designer et Hadia Slaoui, professeur universitaire. Outre ses actions de promotion de la culture sous toutes ses formes (arts visuels, design, arts plastiques, manifestations artistiques et culturelles), des efforts sont fournis pour rendre l’art accessible à tous. Le challenge Hadiqat Ennass s’inscrit dans cette ligne.