FNAC, ouvre-toi !

Le Maroc a son premier magasin FNAC au Morocco Mall à  Casablanca. L’enseigne compte s’implanter à  Marrakech, Rabat et Tanger. 

Avis à tous les Marocains avides, insatiables et malheureusement frustrés de culture : après tant d’années d’attente, la FNAC débarque enfin, et élit domicile au Morocco Mall ! L’histoire de l’enseigne et du pays devrait débuter par un poétique «Il était une fois». En effet, tout commence en 2009, quand un groupe de jeunes adresse une pétition directement à Christophe Cuvillier, président-directeur général de la FNAC, réclamant l’ouverture d’un magasin à Rabat. L’effet boule de neige ne tarde pas à drainer des centaines de jeunes et le mouvement continue sur Facebook. Le message ne tombe pas dans l’oreille d’une entreprise sourde, qui y voit un marché potentiel fort prometteur. La même année, le groupe Aksal mijote secrètement la recette d’un des plus grands projets commerciaux d’Afrique. Coïncidence hasardeuse ou signe du destin, se tâteront pragmatiques et idéalistes. En tout cas, le mariage des deux géants, suite à une ingénieuse collaboration de franchise, donne naissance au premier magasin FNAC d’Afrique ! La destination, à l’instar du mall qui l’abrite, voit les choses en grand : 3 000 m2 sur deux étages. Les «agitateurs de curiosité» proposeront le large éventail de produits culturels qu’on leur connaît : musique, cinéma, littérature, jeux vidéo et nouvelles technologies. La singularité résidera, en plus de ce que suppose la marque en elle-même, dans une adaptation subtile au marché marocain : livres en arabe, français et anglais, musique/films étrangers ET marocains, et même une billetterie pour les événements du Royaume, sans oublier le classique rayon des nouvelles technologiques. Mais comment qualifier de «classiques» les «rayons» quand on parle de la FNAC ? Rien n’est laissé au hasard pour le plus grand plaisir de nos mirettes ! Au rez-de-chaussée, on retrouvera les produits technologiques, et le FNAC Café, qui fera aussi office de salle d’exposition. Puis l’étage sera consacré à l’univers éditorial, poinçonné d’espaces «Passio» et du FNAC It, coins de buzz présentant les tendances du moment et, évidemment, l’espace Jeunesse promis aux enfants et adolescents.  Pour créer un premier contact avec ses futurs clients, la FNAC Maroc a  créé  son site internet (www.fnacmaroc.ma) mais surtout une page Facebook (www.facebook.com/FnacMaroc), véritable baromètre de succès qui draine près de 32 000 pro-actifs qui font part de leurs attentes et suggestions.

D’ailleurs, quand l’enthousiasme général à l’annonce de l’ouverture du magasin s’est estompé, les inquiétudes se sont formulées. Cela concernait principalement les prix et le «comme en France», et pour cela, les responsables assurent que la fidélité au concept FNAC sera largement respectée : mêmes produits, même qualité, mêmes services.  Quant aux prix, on prévoit 40 DH pour les DVD, 100 DH pour les blu-ray, 15 DH pour les CD et des livres tout aussi accessibles, sans oublier la carte d’adhérents qui permettra de profiter d’offres promotionnelles, de remises et d’accès aux événements.

La vision FNAC ? Être partenaire de la création au Maroc et jouer son évident rôle d’acteur culturel. Aucune formule magique pour voir s’ouvrir les portes de la caverne du Morocco Mall, une seule obligation : la passion de la culture.