Festival Gnaoua et Musiques du Monde: tout un programme !

Du 14 au 17 mai, le Festival Gnaoua et Musiques du Monde fait vibrer Essaouira sur des rythmes d’Afrique et de lointaines contrées n Coup d’Å“il sur le programme.

Après un spectaculaire concert d’ouverture, le Festival Gnaoua et Musiques du Monde continue à transporter le public vers des sphères éthérées durant tout le week- end. En effet, l’ouverture du festival a donné lieu à la fabuleuse rencontre de deux instruments et, à travers eux, de deux mondes. La mélodieuse et tourmentée cithare d’Inde a embrassé la grave rudesse du guembri dans un roucoulement sans fin. Le mérite de cette admirable fusion revient à l’incontournable maâlem Hamid El Kasri, dont les prouesses et le travail permanent aux côtés d’artistes internationaux en font une légende vivante de l’art de Tagnaouite, et Hamayun Kahn, musicien de talent et virtuose de la sonorité afghane et indienne. Rappelons que les deux artistes ont déjà offert de grands moment lors de l’édition de 2011. 

La suite a été confiée au maâlem Mokhtar Guinéa, frère de Mahmoud Guinéa, puis au grand maâlem Bakbou qui a envoûté le Danois Mikkel Nordso au point de composer un album portant le nom de «Aïcha». Maâlem Abdelkebir Merchane a clos le concert sur la Place Moulay Hassan.A Dar Souiri, en même temps, se déroulait la jedba des Hmadcha d’Essaouira avant de céder la place au maâlem Abdenbi El Guedari, dont la tradition gnaouie puise à Marrakech et à Casabanca. Dans la Zaouia Issaoua, les maâlems Abdellah Akharaz et Said El Burki ont partagé la scène. 

Demandez le menu! 

Dès ce soir, les scènes seront partagées par des jeunes musiciens et des artistes internationaux. À place El Minzah, le concert Ganga d’Adagio et Issaoua de Fès aura lieu à 15 h. Le soir venu, le jazzman Sonny Troupé ouvrira le bal sur la place Moulay Hassan, suivi du grand maâlem Omar Hayao, avec qui il se livrera à un duel musical. Le Nigérian Tony Allen, pionnier de l’afrobeat, fera son show avant de performer en compagnie de maâlem Mohamed Koyou. La scène s’emballera dès minuit passé par la présence de la diva Hindi Zahra.

Sur la scène de la plage, retrouvez Twam O3, Jauk et Maâlem Aziz Bambou, maâlem Fathallah Chaouki, Darga et un repassage de Mikkel Nordso vs Bakbou.A borj Bab Marrakech, Timbuktu et maâlem Abdelkebir Merchane seront en concert intimiste. Dar Souiri accueillera maâlem Said Oughassal et Project Abdeslam Alikkane Tyour Gnaoua. A la zaouia, les maâlems Allal Soudani et Rachid Bentair animeront la soirée dès 23h.Pour les amoureux de la grande musique, plantez-vous bien tôt sur la place Moulay Hassan pour savourer le savant mélange. Maâlem Hassan Boussou inaugure la soirée en introduisant le ô combien talentueux Kenny Garrett. Une fusion s’impose entre ces deux artistes qui harmoniseront guembri et saxophone.

Tout juste après, Salif Keita, Cheikh Tidiane Seck et Amadou Bagayoko montent sur scène ensemble après trente ans de séparation. Le trio revient en force après trois brillantes carrières solo pour le plaisir de tous. Et c’est le talentueux Aziz Sahmaoui qui dira le mot de la fin lors de cette soirée mythique. Sur la plage , Tadinga, Diapa Zone, Barry, Mehdi Nassouli feront le bonheur d’une jeunesse amoureuse de la nouvelle mouvance musicale, avant de laisser faire, encore une fois, Hamid El Kasri et Humain Khan. Issaoua de Fès, Marifat Sufi Band, Isssaoua d’Essaouira, Hmadcha d’Essaouira, maâlem Lotfi Benali, Abdellatif El Makhzoumi et Mohamed Qaqa présenteront, quant à eux, des concerts conviviaux pour les plus intimistes.En clôture dimanche, l’Algérien Karim Zaid cèdera à la pression du maâlem Mahmoud Guinéa pour un concert tant attendu.