Festival de Casablanca : le grand retour

Du 6 au 15 juillet, Casablanca sera en fête. Après une année blanche, le Festival de Casablanca fait son retour avec un programme riche, multidisciplinaire étendu sur toute la ville.

La capitale économique tiendra enfin sa promesse. Du 6 au 15 juillet, le Festival de Casablanca animera les 16 arrondissements de la métropole, grâce à un programme très riche qui alliera musique, danse, lecture, cinéma, spectacles pour enfants et street art.

Derrière ce précieux programme réside la volonté de renforcer le positionnement de la ville en tant que melting-pot culturel, ainsi que d’enrichir l’offre culturelle et de loisirs du Grand Casablanca, et ce, au profit de toutes les catégories du public casablancais.

En plus des deux scènes principales du festival, à savoir l’espace Toro et Ain-Sebâa, le festival investira d’autres places et lieux de culture, avec des expressions artistiques diverses, prodiguées par des artistes nationaux et internationaux.

De la musique

Si l’on attend tellement ce Festival de Casablanca, c’est d’abord en raison du manque d’animation grand public dans la métropole. Aussi, du 6 au 15 juillet, les Casablancais, tous ADN confondus, auront le choix entre des dizaines de stars de la musique, nationales et internationales. En tête d’affiche figure l’Américaine Gloria Gaynor, le Maroco-américain French Montana, les Kids United, Tiken Jah Fakoly, Oum, Aziz Sahmaoui et Hoba Hoba Spirit. Pour les inconditionnels du chaabi, les scènes seront animées par Stati, Daoudi, Daoudia, les Five stars,  Jil Jilala, Nass El Ghiwane et Haim Botbol.

Côté scène inderground, les jeunes auront le choix entre DJ Van, DJ Naamane, Mister You, Fnaïre, Betweenatna, Wachmen’hit et Dizy Drop. La nouvelle scène de la musique marocaine sera quant à elle représentée par Hatim Idar, Mourad Bouriki et Fatima Zahra Laroussi.

Aussi, une nuit électronique sera animée par Acid Arab, Daox, Plyswitch et Don Bigg. Une parade électro, réalisée par des artistes de rue qui assèneront des rythmes tribaux et hypnotiques, transformera les rues de la ville en dance floor à ciel ouvert.

Casablanca Arts

En plus de la musique, le Festival de Casablanca fait la part belle aux différents arts, à travers un programme de choix, dans différents lieux de la ville. Ainsi, la plage de Sidi Bernoussi accueillera des projections en plein air en présence des équipes de réalisation des films projetés. Casablanca renouera ainsi avec une image tant répandue dans le cinéma hollywoodien.

L’on ne peut que se féliciter du programme Casa-danse qui invitera les Casablancais à s’exprimer en langage universel avec Kader Attou et Mourad Merzouki, les deux plus grands chorégraphes français de hip-hop. Deux représentations exceptionnelles seront d’ailleurs proposées dans les quartiers de Sidi Belyout, place Mohammed V et Roches Noires.

Pour valoriser la création artistique urbaine, Casamouja sera l’occasion de faire déferler une seconde vague de couleurs sur les murs de la ville afin de la rendre plus vivante, accueillante et unique. Tous les arrondissements de la ville seront touchés par la réalisation de plusieurs installations artistiques, signées par de grands graffeurs et artistes.

Le gaming aura également sa place au Festival de Casablanca, à partir du 10 juillet au complexe Mohammed V, avec des compétitions, des tournois et des animations consacrées au gaming et au high tech, en partenariat avec NRJ Maroc.

Les arts de la rue seront de la fête avec une programmation nationale, internationale et pluridisciplinaire (théâtre de rue, cirque et contes, halka, happening) sur toutes les grandes places publiques de la ville blanche.