Et les hippopotames ont bouilli vifs dans leurs piscines

«Et les hippopotames ont bouilli vifs dans leurs piscines», Jack Kerouac & William Burroughs, Edition Folio, 240 pages, 90 DH.

En quelques mots :

À l’origine, il y a une histoire vraie. Celle de deux copains fous, Jack Kerouac et William Burroughs, la trentaine désabusée, vivant de petits boulots, d’amour, de whisky, de jazz, de drogues et de philosophie. Ces copains reçoivent la visite d’un troisième luron, Dave Kammerer, accompagné d’un très jeune ami dont il est fortement épris, Lucien Carr. Dans un accès de rage, au cours d’une nuit funeste, Lucien poignardera Dave à mort, et s’en confessera à Kerouac qui, après lui avoir conseillé de se rendre et de plaider la légitime défense, finira par arpenter avec lui les rues de New York, une bouteille à la main, visitant les musées et cherchant un endroit où enterrer les lunettes ensanglantées de Dave. Lucien finira par se rendre, fera deux ans de prison au lieu de dix, Kerouac sera inquiété en tant que témoin ayant tu l’affaire, puis les jours défilent, Lucien connaît une vie réussie, au cours de laquelle il jouera un rôle important dans la médiatisation de ses amis en tant qu’écrivains de génie. Entre-temps, s’étant lancés dans l’écriture à quatre mains du récit du meurtre de Kammerer, Kerouac et Burroughs se font promettre de ne pas publier l’ouvrage tant que Lucien est en vie. Ce dernier décède en 2005, permettant ainsi la parution des Hippopotames.

Ce qu’en pense
«La Vie éco» :

Certains événements ont été modifiés, les noms y sont changés, mais c’est avec un plaisir immense que les fans reconnaîtront la patte de ces lunatiques et écervelés romanciers que sont Jack Kerouac et William Burroughs. Un OVNI littéraire complètement improbable, créé avec jouissance par deux amoureux de la vie, futurs auteurs de Sur la Route (Kerouac, 1957) et Le Festin nu (Burroughs, 1959) et icônes de la Beat Generation.

«Et les hippopotames ont bouilli vifs dans leurs piscines», Jack Kerouac & William Burroughs, Edition Folio, 240 pages, 90 DH.