Edition 1 200 titres produits annuellement

Le paysage éditorial marocain est gagné par la sinistrose. Tel est le diagnostic établi par Nadia Essalmi, directrice des éditions Yomad, qui, après l’avoir minutieusement scruté, manifeste son désenchantement en révélant quelques chiffres éloquents. Au mieux, le Maroc produit annuellement 1 200 titres, tous genres confondus. Ce qui est insignifiant au regard d’une démographie qui excède les 30 millions d’habitants. Dans des langues inégalement réparties : 77 % en arabe, 19 % en français, et seulement 0,53% en amazigh. Si au moins le tirage compensait l’insuffisance ! Las, il ne franchit guère la timide barre des 2 000 exemplaires. A titre de comparaison, la France (60 millions d’habitants) présente, bon an mal an, 44 000 titres, et l’Espagne (43 millions d’habitants) fait encore mieux avec 60 000 publications annuelles.