E-Joussour : la passerelle associative

La toute première radio associative e-Joussour émet depuis le 13 mars depuis les anciens abattoirs. Cette plateforme participative est librement accessible sur Internet.

Lorsqu’on est citoyen activiste, que les médias classiques n’accompagnent pas pleinement les actions sur le terrain et que même la législation audiovisuelle n’aide pas, comment faire? La réponse est simple : Opter pour Internet et pour la Webradio e-Joussour, lancée officiellement mercredi 13 mars à la Fabrique culturelle des anciens abattoirs de Casablanca par le Forum des Alternatives Maroc (FMAS).   

Voulue d’abord comme une plate-forme participative, Joussour est la première radio communautaire au Maroc qui se penche sur le travail associatif. Sa création s’inscrit dans le cadre du projet «Médias communautaires : pour une information citoyenne» co-financé par l’Union Européenne, soutenu par l’International Media Support, l’Association mondiale des radiodiffuseurs communautaires et community media solutions.

Qui dit action participative, associative et citoyenne, dit aussi affranchissement du mercantilisme. La charte déontologique de la webradio insiste d’ailleurs sur le principe du bénévolat quant aux contributions de la communauté. En attendant que la réglementation de l’audiovisuel permette aux radios associatives une existence sur les ondes hertziennes, Joussour sera désormais le porte-voix de la culture altermondialiste et des droits humains sur Internet. Elle vise à défendre mais aussi à familiariser la communauté aux droits civils et politiques, économiques, sociaux, culturels, environnementaux, aux droits de la femme et des enfants. Elle fera également échos aux actions associatives et aux mouvements sociaux au Maroc. Pour ce faire, la notion de la proximité est primordiale. C’est à partir de là que la Webradio diffusera en amazigh, en arabe et en français.

Vous l’aurez compris, si vous voulez en savoir plus sur vos droits universellement reconnus, vous avez la meilleure adresse qui puisse défendre la liberté d’expression et de communication, combattant les restrictions ou les menaces qui visent à les limiter. Joussour a pensé à tout pour réussir le pari. Elle prévoit non seulement de s’entourer et d’évoluer avec et grâce à sa plate-forme communautaire, mais également à rallier des journalistes professionnels à son équipe permanente. L’exactitude, la vérification et le recoupement de l’information seront donc de mise pour crédibiliser le contenu qu’elle présentera à ceux qui aimeraient rejoindre une aventure prometteuse.

Pour rappel, l’idée de créer Joussour a été déjà évoquée en 2007. Le principe dont est partie l’initiative est tel qu’Internet semble être le seul média capable de donner une visibilité claire des mouvements sociaux et des actions associatives, grâce aux journalistes citoyens. Aujourd’hui, le projet voit enfin le bout du tunnel. Maintenant, il ne lui reste plus qu’à prendre son envol et à convaincre les citoyens.

*Accéder au site de la webradio : www.e-joussour.net