De la musique pour « casser les murs » politiques

Après avoir réalisé une tournée en Espagne, le groupe Romper El Muro se produit au Maroc. En effet, l’Institut Cervantes de Rabat, en collaboration avec l’ambassade d’Espagne au Maroc et le ministère de la culture d’Espagne, ont invité le public rbati mercredi 21 juillet au concert de musique folk Romper El Muro (casser le mur) aux jardins Nouzha Hassan (derrière le Théâtre Mohammed V). L’idée de cette formation a débuté en 2009 en commémoration du 400e anniversaire de l’expulsion des Mauresques d’Espagne. Un groupe de musiciens aragonais, les Biella Nuei, et six artistes de la scène urbaine marocaine ont fusionné pour essayer de mettre fin à l’oubli et à l’incompréhension. Du côté marocain, le groupe est représenté par Azawan, avec Oum, Foulane Bouhssine, Khalid El Berkaoui et Hicham Bajjou. Le but de casser le mur est d’établir des liens culturels à travers la mise en œuvre d’un projet artistique. De belles mélodies en ont découlé.