Dans la tête du massacreur d’Utoya

Dans un roman-reportage terrifiant et documenté à  l’extrême, Laurent Obertone fait le pari risqué de se mettre dans la peau du meurtrier et de nous livrer, seconde après seconde, le récit des événements qui ont entaché de sang la paisible île d’Utoya.

Extrait :
 «Quand vous tuez soixante-dix-sept personnes comme pour vous éclaircir la voix, tout le monde devient extrêmement attentif à ce que vous avez à dire. Personne ne va vous interrompre».
En quelques mots :
Le 22 juillet 2011, en Norvège, un homme déguisé en policier s’infiltre dans le rassemblement de jeunes norvégiens du Parti travailliste sur l’île d’Utoya et lève son arme. Bilan : 77 morts. Peu de temps avant, il a fait exploser une bombe à Oslo dans des immeubles du gouvernement. Cet homme s’appelle Anders Breivik, et il a été depuis arrêté et emprisonné pour une durée de 21 ans.
Dans un roman-reportage terrifiant et documenté à l’extrême, Laurent Obertone fait le pari risqué de se mettre dans la peau du meurtrier et de nous livrer, seconde après seconde, le récit des événements qui ont entaché de sang la paisible île d’Utoya. Familles des victimes, témoignages des rescapés, rapports de police, journal intime de l’assassin, dossier judiciaire, l’auteur a puisé dans une masse impressionnante de documentations et de rapports pour relater les faits dans un réalisme glaçant et haletant, et exposer la volonté acharnée du meurtrier de lutter contre le pluriculturalisme engendré par l’immigration. Le pari largement réussi lui vaut une entrée fracassante parmi les livres les plus remarqués et plébiscités de la rentrée littéraire. Un roman choc qui laisse le lecteur sans le souffle et lève le voile sur l’une des plus insoutenables tragédies contemporaines.
L’auteur :
Jeune auteur de 29 ans, Laurent Obertone est diplômé de l’Ecole supérieur de journalisme de Lille. Il est considéré par ses pairs comme l’une des grandes signatures de demain. Il a notamment publié La France Orange Mécanique (janvier 2013, Ring), pamphlet retentissant sur l’insécurité en France. 100000 exemplaires seront écoulés en 3 mois. Son roman-documentaire Utoya est paru en août 2013 chez Ring.
L’éditeur :
Les éditions Ring ont été créées dans le prolongement de la revue Ring, née en 1999. (…) La rentrée littéraire 2013 des éditions Ring sera placée sous le signe de l’odyssée Discovery : Utoya de Laurent Obertone, récit in utero, plonge le lecteur dans les ténèbres de l’implacable tueur Anders Breivik, L’Homme sauvage signe le retour de Michel Tabachnik et En Marchant vers l’extrême sillonne les cheminements intérieurs du grand écrivain américain Howard McCord.

«Utoya», Laurent Obertone,
Edition Ring, 432 pages,
260 DH.