Avec Karim Tassi, la djellaba sous toutes ses coutures

Le samedi 2 octobre, à  15 h, au Mystic Garden, à  Casablanca, Karim Tassi, un des stylistes qui ont particulièrement brillé lors de «Caftan 2004», offre à  voir ses djellabas.

Le samedi 2 octobre, à 15 h, au Mystic Garden, à Casablanca, Karim Tassi, un des stylistes qui ont particulièrement brillé lors de «Caftan 2004», offre à voir ses djellabas. Le lieu est agréable, un jardin intérieur bercé par la brise de la mer toute proche ; le temps est magnifique et les invités rivalisent d’élégance et de chic.
Un défilé en deux phases. D’abord, un bouquet de djellabas alliant modernité et tradition, par la pureté des lignes, la noblesse des matières et le travail du maâlem. On apprécie la suite ininterrompue de tons et de couleurs (turquoise, marron, rouge, beige et blanc) et on est séduit par les accessoires : d’énormes fleurs en daim piquées au revers de la capuche, des broches en strass, présentant l’aspect de papillons ou de libellules. Après cette entrée en matière jubilatoire, Karim Tassi entre dans le vif du sujet, avec ses «djellabas attitude». Lesquelles consistent en une ligne près du corps dans des draperies masculines, des surpiqûres sellier,
des empiècements contrastés. Portée sur des pantalons en mousseline ou satin de soie, la «djellaba attitude» s’accompagne joliment d’un foulard en soie noué autour du cou, ou retenu par une broche en strass. En final, une belle surprise : des djellabas en jean, avec ceinture taille basse, poches surpiquées, sur une ligne ample toute en confort et souplesse