«Une télé dans le biberon» sur Arte, vendredi 4 février à  21h10

Aujourd’hui, les tout-petits ont également leurs télés. Écrans éducatifs, qui consolent, qui divertissent… bref tout est fait pour séduire les enfants de moins de deux ans. Une véritable machine marketing est déployée pour convaincre les parents de l’utilité de ces programmes et leur impact sur l’univers mental et affectif des bébés. Aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne, le phénomène a pris beaucoup d’ampleur avec Brainy Baby ou encore Baby TV qui affichent ainsi leur ambition de rendre les bébés plus intelligents, et cela sans grand apport des parents ! Pour mesurer l’emprise de ces nouvelles chaînes sur les parents, un chiffre : la télévision est présente dans plus du tiers des chambres à coucher des bébés. C’est que de plus en plus de parents sont effectivement convaincus des bénéfices éducatifs des programmes télés, destinés à des bébés qui n’ont pas encore 24 mois. L’intérêt de cet excellent documentaire proposé par la chaîne franco-allemande Arte, c’est d’aller regarder de près la manière dont ces fameux programmes sont fabriqués et les arguments avancés afin de justifier l’utilité et l’intérêt de ce nouveau créneau médiatique. «Une télé dans le biberon» décrypte cette nouvelle tendance en allant en France et aux Etats-Unis suivre les recherches menées sur les effets de ces programmes sur les très jeunes enfants. En partant du principe que les toutes premières expériences de la vie ont une influence décisive sur notre personnalité. Les scientifiques se sont intéressés aux effets d’une exposition précoce à la télévision et ce qu’elle peut provoquer chez les tout-petits : excitation, stimulation ou encore abrutissement. Le docu se propose de répondre à des questions cruciales. Ces programmes peuvent-ils développer une dépendance aux écrans ? L’exposition à la télé pourrait-elle avoir des effets sur le rapport des enfants à la réalité ? Les résultats de ces études montrent clairement que les écrans peuvent avoir des effets négatifs sur la vue, le sommeil ainsi que l’apprentissage du langage. Elles confirment aussi la chose suivante : les bébés apprennent mieux avec les humains qu’avec les écrans. Pourquoi alors des télés comme Brainy Baby ou Baby TV ont la cote ? Pour la simple raison que les concepteurs de programmes travaillent également avec des consultants scientifiques qui mettent en avant des arguments pour « vendre » leurs produits. Effrayant !