«67, année psychédélique»

«67, année psychédélique», Lundi 22 novembre à  00h35 sur Arte.

Nous sommes en 1967 : une année charnière pour la musique. Pour la première fois, on commence à parler de la pop grâce notamment aux Beatles et leur Sgt. Pepper’s. Les Rolling Stones ne sont pas du reste et commettent l’inoubliable Their Satanic Majesties Request. Hendrix, The Doors, Pink Floyd et les Velvet Underground sortent tous leurs premiers albums. «67, année psychédélique» que nous propose Arte revient sur ce «summer of love», cet incroyable été 1967. D’ailleurs, le documentaire ne se limite  pas au volet musical, mais fait le tour de cette révolution qui a marqué tous les domaines artistiques. Notamment grâce à l’usage, de plus en plus généralisé, des drogues hallucinogènes et du psychédélisme. San Francisco, Los Angeles, New York et Londres sont les principales «cities» de ce mouvement «flower power» au mantra devenu cri de toute une jeunesse, «make love, not war !». C’est qu’en 1967, la guerre du Viêt-Nam bat son plein et la guerre des Six jours marque les esprits. «67, année psychédélique» suit également les traces de Ken Kesey et son groupe, les Merry Pranksters, qui sillonnèrent les routes américaines pour organiser de grandes fêtes au cours desquelles les participants s’adonnaient allègrement au LSD et à la marijuana. Toute une époque !

«67, année psychédélique», Lundi 22 novembre à 00h35 sur Arte