4e Fida Doc : pour que nul n’oublie Nouzha Drissi

La 4e édition du Festival international du documentaire aura lieu du 24 au 28 avril à  Agadir. Un hommage à  sa fondatrice.

«Le documentaire dans sa fonction première est un véritable outil d’éducation populaire, au sens noble du terme. C’est un outil d’éveil civique, d’émancipation. Il a toujours participé à l’évolution des mentalités», affirmait la productrice Nouzha Drissi, pleine d’entrain et de ferveur, à la radio française Rfi. C’était en 2010.

Malgré les difficultés, la troisième édition du Festival international du documentaire d’Agadir battait son plein, portée par son infatigable fondatrice, décédée, depuis, dans un tragique accident de circulation. Nouzha Drissi n’est plus, mais elle continuera de vivre à travers le Fida Doc. C’est la promesse de l’équipe du Fida Doc pour rendre hommage à celle qui a lancé le tout premier événement exclusivement dédié au documentaire, redonnait vie à Agadir et éveillait la curiosité de ses habitants, leur appétit pour la culture, qui «ouvrait grand les fenêtres sur le monde».

Pour accéder à la programmation, tapez Fida Doc sur Facebook, Twitter ou consultez le site du festival : http://www.fidadoc.org/