Retards de livraison de vaccins : l’UE lance une action en justice contre AstraZeneca

La Commission européenne a annoncé lundi avoir engagé une action en justice contre le groupe pharmaceutique suédo-britannique AstraZeneca, auquel elle reproche de ne pas avoir tenu ses engagements sur les livraisons de son vaccin contre le coronavirus.

« Les termes du contrat n’ont pas été respectés et l’entreprise n’a pas été en position de mettre en œuvre une stratégie fiable afin d’assurer des livraisons en temps et en heure », a souligné un porte-parole de l’exécutif européen.

Il a par ailleurs précisé que cette action en justice avait été lancée vendredi au nom de l’UE et de ses vingt-sept Etats membres « unanimement en accord » avec cette décision.

La Commission avait envoyé le mois dernier un courrier à l’entreprise pharmaceutique en vue d’engager avec elle un processus de résolution de conflit. AstraZeneca y a répondu et des contacts ont eu lieu entre les responsables des deux parties, mais ces négociations n’ont pas permis de dégager une solution permettant à l’UE d’avoir « dans les temps un nombre suffisant de doses ».

AstraZeneca n’a livré au premier trimestre 2021 que 30 millions de doses à l’UE sur les 120 millions promises contractuellement. Au deuxième trimestre, le laboratoire suédo-britannique ne compte en livrer que 70 millions sur les 180 millions initialement prévues. Selon l’exécutif européen, ces chiffres attestent que le laboratoire n’a pas respecté les obligations du contrat signé avec l’UE.

 

(Avec MAP)