Les masques, toujours demandés à l’export

Pour atténuer les effets de la crise sanitaire nombre d’unités industrielles marocaines ont opté pour une réorientation de leur activité vers la production de masques de protection.

Aujourd’hui, après avoir constitué un stock stratégique national, ces entreprises se sont mises à l’export. Selon les chiffres annoncés, récemment, par le ministère de l’industrie et du commerce, les exportations marocaines de masques de protection a atteint près de 18,5 millions unités durant la période allant du 21 mai au 8 juin. Il s’agit de masques en tissu tissé (77%) et non tissé (23%) exportés par 69 entreprises vers 11 pays des quatre continents, dont la France (33,6%), le Portugal (28,5%), l’Espagne (14,6%).
D’autres marchés sont actuellement en cours de prospection. Pour arriver à ce stade, il a fallu le déploiement d’un effet colossal particulièrement en matière de la qualité. L’Institut national de normalisation (IMANOR) s’est ainsi mobilisé en publiant la norme NM/ST 21.5.201-2020 visant à s’assurer de la qualité des produits qui seront mis en circulation.