La CGEM appelle à ne pas stigmatiser l’entreprise

• Le patronat mène depuis le 3 juin une large campagne de dépistage Covid-19 en entreprise sur instructions du Souverain.

Invité dans une émission TV le 3 juin, Mehdi Tazi, vice-président de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) a alerté quant à la charge négative de la stigmatisation de l’entreprise et du milieu de travail en tant que lieux de propagation du virus. Le responsable du patronat a expliqué que si les cas positifs sont découverts en entreprise, cela ne veut absolument pas dire que l’employé a contracté le virus dans l’espace de travail. «L’employé est dépisté en entreprise mais peut l’avoir contracté dans son entourage ou dans des lieux à forte affluence humaine», détaille M.Tazi. Pour rappel, les foyers industriels ont été la principale raison d’augmentation du nombre des cas positifs enregistrés pendant les mois d’avril et mai. Les autorités sanitaires se sont dites très préoccupées par les cas de contamination enregistrés en milieu de travail.
Dans le même registre, la CGEM mène depuis le 3 juin avec le ministère de la santé et le ministère de l’intérieur, une large campagne de dépistage Covid-19 en entreprise, sur hautes instructions du Souverain. La reprise ou poursuite d’activité des entreprises sont désormais conditionnées par la participation à cette campagne de dépistage. Les entreprises sont invitées à renseigner un formulaire qui permettra de recueillir les informations indispensables à une gestion rapide et fluide de l’opération. Dès réception des réponses, le responsable désigné par l’entreprise sera contacté pour organiser la réalisation des tests dans les plus brefs délais.